1 097 Commentaires

  1. Bonjour mon ami, j’avais été voir cette magnifique exposition, la plus belle que j’ai vu sur le sujet. A la même époque la FNAC voulant être dans le coup avait sorti des bacs et mis en avant ses affreuses compilations ringardes mais j’avais acheté le livre de l’expo et les deux livres de Guralnik sur Presley. Bon dimanche à toi

  2. Paul Gray a effectivement tout dit.

    Barrie Masters était quelqu’un d’exceptionnellement “normal”, joyeux, aimable, intelligent et un performer haut de gamme sur scène, ne ménageant ni sa voix, ni son énergie.

    Pour l’avoir un peu connu, je suis particulièrement affectée de sa disparition précoce,
    j’invite donc tous les Beebhopers et autres fans à réécouter “Teanage Dépression” à fond pour lui rendre hommage.

  3. Un seul album a suffi à révolutionner le rock en 1976. C’était déjà pas mal! Quant à Johnny, il fut peut être le moins intéressant de la bande. Non pas parce qu’il votait Républicain (et le revendiquait) mais bien parce qu’il collabora très peu au coté artistique et qu’il obligea les autres à tourner comme des malade pour gagner de l’argent.

    • Beaucoup ont reproché à JR de ne pas avoir contribué au côté artistique des Ramones, ce qui reste à prouver. Mais il est vrai que, dictateur dans l’âme, il a permis aux autres de s’épanouir en tenant tout bonnement les cordons de la bourse et en veillant à tout, même au moindre détail.
      Dee Dee dans son livre “Poison Heart” (Mort aux Ramones, titre français) le remerciera sur ce plan-là.
      Ouèche
      Professor BeeB HôPô

    • (Private Joke)

      (Sur l’air de Shame, Shame, Shame ou de J’Aime tes g’noux, trois quatre)

      Oui, oui oui oui, oui file tes ouies / Oh j’aime tes ouïes / Oui, oui oui oui, Oui, oui oui oui / Car c’est du méchoui /
      Dans mes grandes zoreilles, / j’ai entr’oui / Que toi aussi / T’aime mes ouïes / Et mes grand’ zoreilles
      Mais c’que j’préfère / Rien à faire / C’est les chouquettes / Bien grassouillettes / Croquignolettes en cassolette

      Ouèche !

      BôLouLou

  4. Bel article encore une fois. Bien documenté épitoussa..
    Au fait, à quand quelques mots sur Dick Rivers, le seul français à avoir vraiment bousculé les choses en France en 1961 et à être resté authentique ?
    Et la prochaine playlist ?

    • Ave Marvin,
      Et si tu faisais l’article sur Dick ? Ce serait pas mal non ?
      La prochaine playlist est dans les tuyaux. Elle arrivera plus vite que tu ne le crois. Avec bien d’autres choses qui sont aussi dans les tuyaux
      Mais as-tu écouté toutes celles-là. Je suis sûr que non !
      Bizétoussa
      Ouèche !
      Prof.

  5. Hello ! tres amusant le 3D, j’adore, mais je ne comprends pas pourquoi il voulait être près de Hattie McDaniel car il est sans cesse répété dans les revues que Johnny était un pro-nazi, ce qui fait qu’il n’attire pas ma sympathie, par contre je ne savais pas que Kim Fowley était mort, ce qui explique pourquoi ses CD sont introuvables en ce moment

    • Avé,
      Ton commentaire appelle plusieurs réponses :
      1) Il n’a jamais été dit que Johnny Ramone voulait être près de Hattie Mc Daniels, c’est juste une constatation de Linda Ramone.
      2) Johnny Ramone n’a jamais été un pro-nazi. Très à droite oui, pro-nazi jamais, fasciné par l’attirail nazi oui …. un peu comme Ron Asheton ou Lemmy ou Dee Dee.
      3) Lis bien cet autre article sur Johnny Ramone
      4) Les cédés de Kim Fowley sont trouvables un peu partout sur l’Internet. La preuve ? Clique là =>: Kim Fowley

      Marrant le widget, hein ?
      Bonne soirée et merci d’être aussi fidèle
      Ouèche !
      Prof.

  6. le touch & drag marche bien…! Que dalle dans la dalle mais il a quand-même trouvé des gens pour écrire des trucs dessus…
    Bel article avec le lien au 1er article… que je viens de lire aussi (ou relire) avec délectation… Les deux font la paire, comme les deux vrais faux frères , super ! Merci…

  7. J’ai perdu presque tout mes cheveux … Et j’ai connu aussi les 60’s vu que je suis né en 66
    Ça fait pas de moi une mauvaise personne …hein Président !?

    • Cher Manu,
      Tant que t’as pas une moumoute comme Marky Ramone ou Cyrill Jordan, t’es un vrai chevelu des sixties. Mais dis donc, t’aurais pas été un peu hippie avant d’être un Ramomaniaque ? Avoue ou je te fais écouter du Crosby, Stills and Nash ….
      Ouèche !
      Prof.

      • C’est vrai que j’aime bien courir tout nu en prenant des drogues et écouter de la musique … ça fait pas de moi un hippie ..

  8. très beau reportage…. la solitude dans ce reportage est palpable….Lemmy va nous manquer,merci de nous le faire revivre .

  9. Alors si j’ai bien suivi, Sitting Bull debout joue bien assis finalement ?
    Ben sinon moi, j’ai tout bien aimé : la musique, chant, guitare et crash-box comprise, la mélodie, le riff, le son un peu trash, le petit film d’animation, super, ainsi que les digressions délirantes et parfois hilarantes de l’interview qui me laisse pan-tois…
    Et dans l’expectative de savoir si une crash-box Saint-Emilion aurait un meilleur son ?

  10. Moi j’ai toujours aimé le taulier, il m’a fait découvrir pas mal de titre en VF et donc les artistes américains par la suite. Je le considérais plus comme un fan de rock qu’un chanteur de rock authentique, mais quelle pêche (Albums Retiens la nuit, Les rocks les plus terribles en 1964, rock à Memphis, les live : 1968, 1969, 1976 et même le dernier en Belgique en 2016 tournée “rester vivant” j’avoue que j’ai pleuré devant la retransmission de ses funérailles, avec lui un peu de moi s’en allait

  11. Hello Beeb ! j’ai réussi à obtenir cet album de Scotty Moore vu dans cette page de ton blog, non sans une contrepartie sonnante et qui m’a fait trébucher ou très bosser au choix. A demain mon ami

  12. Excellent article de connaisseur en effet et très bien traduit semble-t-il. Merci.
    Je n’ai pas su trouver la play-list dont il est question dans les commentaires…?
    (Il y a un truc Deezer qui mouline au milieu, mais sans jamais s’afficher vraiment…pitêtre ça ?)

  13. je suis d’accord pour dire que Little Walter sait intégrer ses parties instrumental dans les chansons tout en respectant l’ensemble de l’oeuvre, contrairement à beaucoup d’harmoniciste qui nous saoulent de notes et de virtuosité intempestive. C’est pour cela que c’est mon préféré. Merci pour ton texte

    • Salut Denis,
      Rendons à César ce qui est à César. Ce texte n’est pas de moi, mais de Peter Guralnick, l’un des meilleurs historiens américains du rock. Je n’ai fait que me débrouiller pour l’obtenir et le faire traduire.
      Ouèche !
      Prof !

  14. Dans le film on voit Muddy Waters qui en a marre de voir Little Walter se pinter. C’est en écoutant ses disques que j’ai acheté des petits harmonica blues, des Marine Band comme Sonny Boy Williamson II mais en plastique, ceux en bois sont très vite endommagés et je ne joue pas assez pour me permettre cette folie

    • Tu vas voir, que des trucs que tu aimes. J’ai repris simplement une compilation incluant des titres mentionnés par Guralnick dans l’article. J’en ai écouté beaucoup mais celle-ci à un très gros avantage, le son, même compressé est très bon; Ce qui est un énorme avantage au vu de l’instrument.
      Ouèche !
      Prof.

  15. Une belle découverte ces Crashbirds,
    Un article tout en finesse
    et toujours l’humour en filigrane.
    Des mercis au Prof.

  16. Abbey dis-donc ! Imagine qu’Il voie ça de la haut… roooo. M’enfin il avait de l’humour quand-même… Pis c’était mon préféré à moa sir John. en tout cas j’ai bien rigolé comme toujours (malgré le laisser aller ) et beaucoup appris aussi of course comdab. Merci, y’a de la lumière ha oui et pour les commentaires en direct sur le blog, faut que j’retrouve mon mot de passe de mon compte google… on verra ça plus tard

  17. Et oui, ils sortent enfin l’intégrale (moins 1 titre je crois) 40 et quelques CD de Woodstock, pour ma part j’ai le coffret Rhino CD ainsi que DVD du 40e anniversaire plus les 2 premiers double albums, cela me suffit

  18. Ouais … et alors ?
    Musique et chiffres de toutes natures, quel rapport ?
    Moi, perso, j’aime tellement de performances de Woodstock, artistiquement parlant, que le reste je m’en bats un peu les cacahouètes:-)
    Et l’idée d’un joyeux bordel ne me déplait pas non plus …
    Philou

    • Bah mais on peut aimer les deux mon Général Arthur Lee haha : écouter sur Inter chez Mishka Assayas la saga du bidule de l’enfer qui a changé nos vies à tous ( enfin, je sais pas vous … ) tout en s’intéressant à l’envers du décor, l’un n’empêche pas l’autre, non ?
      Et puis … les prestations GÉNIALES des un(e)s et des autres resteronT, de toute façon.
      They just took us HIGHER yeah, et boum lakalakalaka boum lakalakalaka boum boum boum !!!

  19. Le …the…one …il n a pas d équivalent même pas ”’charlie”’ni même John Wayne gacy…qui n étaient pourtant pas des nains dans leurs ”genres”’

  20. Me suis régalé tiens ,tu sais que le jour ou j’ai écouté «Here Come the Sun» ,j’ai repris 3 fois des moules !..Nan! Serieusement ,chaque fois que je l’écoute ,les poils se dressent et le bonheur m’envahit !

  21. Il a eu son heure de gloire très tard et déjà malade…cruel et triste…comme beaucoup de ses confrères…

  22. Suis à la plage ..la première pub c’est exactement ce que je pense : quand on fait bien un truc jamais s emmerder a faire autre chose …il fait de la pub ça tombe et tant mieux c’est ça ne pas être un fuking looser…(whoai je sais on va me dire c’est pas punk ) mais Iggy ça lui en touche une sans bouger l’autre …les vrais punks ou ils sont morts depuis trois siècles ou ils sont presque empaillés, incapables de faire un truc de bon et continuent à se comporter de façon pathétique en faisant chier leurs mondes ..lol ..je lirai après je bronze pas punk

  23. Ah drôle, même si j’écoute très peu les Ramones et si mes récents ennuis gastriques ont tendance à m’éloigner de la cuisine. Beeb tu es vraiment “l’honnête homme” du siècle des lumières : celui qui s’intéresse et à des connaissances sur de nombreux sujets. J’ai bien aimé ton article comme d’habitude d’ailleurs

  24. Super merci pour cette recette
    Manque que le pot !!??on le trouve où ?? Bref même si je ne le fais pas
    Papier marrant et intéressant

  25. Magnifique blog !
    Très bien écrit, pointu sérieux et drôle à la fois.
    Merci Evelyne Coutas pour la bonne adresse !!
    Ernest

  26. Septembre ou octobre 80, je les ai vu par hasard au Rainbow pour leur premier concerts, hors pub à Londres … Ils jouaient en ouverture de Costello.. J étais au balcon… Je me souviens plus de Slim debout sur la batterie que de la musique (!).. J’ai su plus tard, en lisant R&F sans doute, que le soir là y avait du beau monde dans les coulisses : Pete Townsend, Jeff Beck entre autres… J’ai encore le billet… Quelques jours plus tard les Ramones à l’Hammersmith et les Specials au Lyceum ( je crois) m’ont laissé un bien meilleur souvenir

  27. C’est compliqué d’envouter quelqun en 2 mn ,merci prof pour ce petit moment savoureux en cette fin de journée pluvieuse …

  28. J’ ai toujours posté le 13floors et roky .. personne ne prennait la peine d’écouter a part les fans … voilà ..faut attendre qu ils cassent leurs pipes et les voilà Superstar ..je ne parle pas pour toi président je te connais ..tu connais presque tout !!!

    • Nadine,
      C’est vrai sauf que même mort, ce pauvre Roky ne sera jamais une star. Et si c’est pour le voir au milieu de tous les glandus qui font la une de Rolli,g Stone ou de Frock en Lock, il vaut mieux qu’il soit là où il est !
      Tu dis que je connais presque tout. Que nenni ! J’ai vu beaucoup de choses, j’ai lu passionnément, j’ai entendu à la folie. Mais plus j’avance, et plus je comprends que je ne savais rien et que tout reste à découvrir. Va falloir que je fasse vite !
      Bizes
      Ouèche !

      • Tu n as pas tord ..disons plutôt comme le disait Andy tu as ton quart d’heure de célébrités…

      • Exactement, plus j’avance et plus je comprends que je ne sais rien… En même temps cela attise la curiosité. C’est ce qui fait avancer.
        Cordialement.

  29. Étrangement ou plutot non, car je fais tout à l’inverse des autres, je n’aimais pas les Stray Cats à cette époque, j’ai vécu leur émergence comme une trahison du public envers le vrai rockabilly. Moi j’aimais Robert Gordon et Webb Wilder et oh oui l’émission Rocky Chignole bien sur. Les Stray Cats pour moi jouaient trop fort, trop vite, ça plaisait aux japonais et aux jeunes de l’époque, mais il me manquait la syncope chaloupé des anciens tubes des années 50. J’ai redécouvert ce groupe lorsque j’ai acheté ma Telecaster et des CD de Brian Setzer vers 2012, pourtant même si j’aime les écouter je préfère toujours Brian Setzer après les Stray Cats et bien sur la guitare de Grady Martin de Scotty Moore ou de James Burton seront toujours pour moi le top du top

  30. Merci Prof! ,un beau papier que tu nous a écrit là ,qu’il repose en paix notre Roky ,les démons ne le hanterons plus maintenant …

    • Merci Manu, mais attention. Comme je l’ai écrit en bas de l’article, ce n’est qu’une traduction d’un article publié initialement sur le défunt blog de Gibson et dont j’avais obtenu l’autorisation de copie.
      Ouèche !

  31. Quand notre PréZident BÔloulou se déchaîne, c’est vraiment à hurler de bonheur ! Bisouhouhouhouuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!

  32. Compos connus même par ceux qui n ont jamais entendu parler du Blues Delta..déjà par les nombreux grateux qui lui rendent hommages régulièrement…son mystère , pacte diabolique !!sa fin empoisonné par un mari jaloux trois tombes le jour du trépas bien on ne sait pas vraiment…ça suffit a planter l ultra légende qui perdure encore…après les enregistrements tu as raison un peu sourd ..voix assez faible..on dirait une énigme fantomatique ..the culte ultime ..mais tu as toutafé le droit de pas vraiment comprendre et te foutre de l avis des autres royalement ….

  33. Robert Johnson “érigé en égérie” (marrant ça) du Delta blues, un surdoué mais par la même occasion pas forcement représentatif alors que Son House ou Bukka White plus ancien……

  34. Quelques erreurs dans cette biographie, par exemple les premières unités d’écho Meazzi utilisées par Hank Marvin n’étaient pas à bande magnétique, mais à tambour magnétique…

  35. Cher BeBopaLula loup au pot (impossible de mettre un gif rieur ici mais je suis fort joyeux) merci de nous parler de ce merveilleux film que j’ai en DVD, ah comme j’aimerai que soit réédité aussi “Go Johnny Go” ou les films avec Jerry Lee Lewis ou “Rock baby rock it” avec Johnny Carroll ou ceux avec Mamie Van Doren. bises mon ami

    • Tout à fait d’accord mais celle d’Andy Arrow est beaucoup moins connue. Même totalement inconnue. De plus, c’est une excellente version. La reprise des Cramps est mentionnée dans l’article, mais on ne peut décemment en faire une liste exhaustive des covers de ce titre dans un article, tellement il y en a …. Et à ma connaissance, ni les Ramones, ni aucun des membres après la dissolution du groupe n’ont repris Tear It Up. Mais je peux me tromper….
      Ouèche
      Prof.

      • Ouais, la je fais allusion, à Wonderful World… La transition est juste intéressante… Keep Rockin

        • Effectivement le parallèle entre les deux reprises Ramono/Crampées est bien vu. Mais le sujet principal de l’article est Andy Arrows et le sujet secondaire “Tear It Up”. Merci pour tes remarques judicieuses.
          Ouèche !

  36. Je connaissais un arbre des courants rock qui ressemblait à celui ci (sauf que les musiques choisis étaient inexactes) , il y a qq années j’en ai moi même fait un sur un immense papier, le mien s’arrête vers 1985 par contre. C’est amusant de cliquer pour entendre les musiques. Merci Beeb

  37. Alors! Alors ! Pour te montrer que je te suis assidûment quoique ne m’exprimant pas toujours mais surtout parce que j’adore nos discussions sur des sujets historiques et qui, personnellement, me touche au fond des tripes (et ailleurs -de quoi faire tout le tour du corps-) et lesquels, je pense fortement; que tu partages autant que moi = l’amour passionné de la musique. Je me doutais que tu parlerais du Blues d’où le commentaire précédent de Siamese Dogs Records sur l’origine du R ‘n R via le Blues. Je me permets de relever un manque INCONCEVABLE pour lequel je me bats sans relâche depuis mon adolescence et toute ma vie aux USA (avec beaucoup de colère pour le manque total d’action des Ministères Education et Culture pour la préservation du français en Louisiane) = l’influence française (acadienne) Zydeco (air du Bayou) qui a apporté beaucoup à la musique américaine laquelle descend ainsi de 3 courants musicaux. Happy Sunday, Dude!!

    • Salut,
      Remarque justifiée et pertinente. Le Zydéco est ignoré de tous, y compris par moi-même. Preuve en est que je n’ai même pas vu ce manque impardonnable.
      Remarque : Tata Power avait signalé qu’il manquait aussi la soul dans ce condensé. Son commentaire est en dessous.
      En tout cas : quelle sagacité !
      Ouèche !
      Prof.

  38. Un bon homage pour un pioner de la Surf Music et que a fet de sa vie la militance dans la musique.

  39. Merci Beeb Hôpô pour ces très belles photos, merci aussi au photographe et à Mimi. Ave tout ce matos faudrait pas qu’ils aient oublié les instruments de musique LOL

  40. PréZidenT <3 Tu fais toujours toujours toujours tellement de bien à mes zoreilles et à mon coeur !!!!!!!!!!! commenKeJ't'èèèèèèèèèèème ! ouèche !

  41. Chouette un article sur L’igi Pop et ses disques, ben ça m’intéresse plus que l’aga khan et ses femmes

  42. Pour moi Iggy c’est les Stooges,après comme dirait l’autre « j’en ai rien à branler»,ceci dit qu’il profite du système rock star ,j’en pense qu’il a raison !En tout les cas encore merci à toi pour ce petit momment de lecture enrichissent …

  43. Une fois de plus , merci, toujours un réel plaisir et passionnant , & de belles découvertes, votre Danton :)

  44. Une fois de plus , merci, toujours un réel plaisir et passionnant , & de belles découvertes, votre Danton :)

  45. Mais C’est historien musical que tu aurais du faire car tu connais ton sujet . Ce qui n’ est souvent pas le cas de beaucoup de journaleux

    • Henri-Paul
      J’aurai bien voulu, mais j’ai pas le réseau ! Donc je fais avec mon blog et c’est déjà bien, parce que je suis totalement libre d’y mettre ce que je veux, quand je veux et quand je peux. Merci pour le compliment en tout cas; venant de toi, ça fait plaisir ! Mais attention, je me documente beaucoup et prend le temps de tout vérifier.
      Ouèche
      Prof.

      • BeeB
        Surtout continue et prend soin de toi car des personnes comme toi nous sont essentielles. Rock’n’Roll Regards

  46. Il nous laisse un bel héritage, je pense qu’il a bien vécu la bête, c’était aussi un bon chanteur! …ben!, il continuera à tourner sur ma platine jusqu’a la fin de mes jours …

  47. Belle composition de playlist. Comment as tu déniché “Police Truck” ? pas mal du tout.
    Et puis l’idée d’afficher les pochettes des morceaux mérite félicitations.
    Encore merci

    • Cher Marvin,

      “Police Truck” était la face B d’un simple dont la face A était “Holyday In Cambodia” et il s’avère que j’ai été un grand collecteur de singles. Quant aux Dead Kennedy, c’est un groupe punk californien, disons très radicalisé.
      Pour les pochettes, c’est un truc que je fais depuis la création de la rubrique, (2006). Dans le temps j’utilisais Picasa, mais lorsque que Gogol a laissé tomber l’application, la tâche était plus difficile.
      Mais bon je vois que tu apprécies et ça me fait rudement plaisir.
      Merci beaucoup,
      Keep On Boppin’ On
      Prof

  48. Comme toujours, un vrai plaisir de te lire et d’apprendre une foule de trucs ! merci Prezidan Beeb

  49. Merci Beeb de nous faire partager ta passion. Tu fais du bon boulot. C’est un article bien écrit, complet intéressant et enrichissant et Tu remets les pendules à l’heure. Bravo !!

  50. Super bien documenté, très bien écrit, les rock critics à lunettes de soleil peuvent aller se rhabiller, c’est toi le meilleur M’sieur Beeb !!!

  51. Mitch Mitchell ancien batteur fugace des Pretty Things ? j’y crois pas !
    La vérité sur l’origine de Tommy enfin dévoilée. Merci Prof d’avoir révélé l’imposture.
    Beau travail

    • Il y a très longtemps que je préparais ce papier. Dès mars 2013, très exactement. Mais la vie n’étant pas un long fleuve tranquille, du moins la mienne depuis dix ans …..
      De plus, il a fallu réunir tous les éléments un par un, petit à petit, car, si j’avais déjà eu vent de l’affaire, il fallait des arguments.
      En tout cas, c’est l’article qui m’a demandé le plus de temps à rédiger. Mon commentaire plus bas (en réponse à Stban) te donnera les raisons.
      Ouèche
      Prof.

  52. Merci BeeB de nous faire partager ton érudition. J’avais plus ou moins lu que les Pretty Things avaient “influencé” les Who.
    Là, tu nous donne les détails de cette histoire. Ce groupe dont le nom est “pas de bol” LOL.
    Pour ma part j’adore la période de leurs débuts, plus rock. SF Sorrow tout comme Tommy ou Sgt Peppers avec leur sophistication sont loin de mes écoutes habituelles, trop intello pour moi sans doute. j’avoue que je me force à les écouter. Tommy j’ai bien aimé le film par contre.

    • Merci Stban ! C’était un peu mon intention. Phil May et Dick Taylor ont été sacrifiés sur l’autel des Who et des Stones. Ils méritaient bien mieux que l’Indigo pour finir leur carrière.
      Mais si tu savais que j’étais sur l’écriture (juste l’écriture, l’idée date de bien avant) de ce papier depuis deux mois, tu ne le croirais pas.
      Or, à chaque fois que je pouvais enfin cliquer sur “publier”, quelque chose de nouveau sortait réduisant à néant ce qui était prêt à sortir. Il fallait refaire. Et ça a duré jusqu’à ce matin compris.
      J’ai cru que je n’y arriverai jamais.
      Ouèche !
      Prof.

  53. Son meilleur morceau ! Et l’extraordinaire solo d’AL Casey ! Le groupe sonne comme les Yardbirds de Beck !

  54. Histoire très troublante ( et fort bien racontée), comme toutes celles qui peuvent commencer par « si ». Et si la pièce était tombée du côté pile? Et si le radiateur du car avait correctement fonctionné ? Et si Buddy n’était pas mort à 22 ans et Ritchie à…18?
    Car dans l’échelle de l’horreur, on parle beaucoup (trop à mon goût ) du “club des 27”, en oubliant ceux qui n’ont pas même atteint cet âge: Buddy, Ritchie, Ottis…
    Merci pour cet article et ces photos émouvantes. Reste maintenant à découvrir qui les a prises!

    • Bien sûr qu’en rédigeant l’article, j’ai pensé à l’improbable club des 27. Le problème c’est les membres pour la plupart morts remplis de substances pas légales, mais souvent létales. Ce qui n’est pas le cas de Buddy, Ritchie et Big Bopper, mais qui savaient tout de même bien s’amuser. Cf : les parties fines entre Little Richard, sa nana et Buddy.
      Toutefois, il est évident que Buddy et Ritchie auraient fait une immense carrière, mais Buddy loin devant. Son sens de la mélodie et de l’écriture, conjugué au fait qu’il venait de s’installer à New York, donc dans la ville des studios de sa maison de disques et capitale du show biz US, y auraient largement contribué. De plus, il avait viré Norman Petty et les Crickets première formule.
      Quant à Dion, ça n’a pas toujours été régulier, malgré des moments superbes, avec ou sans les Belmonts. Les abus divers en sont la cause.
      Pour ce qui est du Big Bopper, les pronostics sont ouverts.
      Enfin, les photos. En les pistant, j’ai essayé de savoir qui étaient les ayants droits potentiels, mais je n’ai rien trouvé.
      Ouèche !
      Prof.

  55. Thanks Professor! Iz very bien ecrit ,je me colle sur la platine Maybe baby … de Charles et Norman bien sur !

  56. Bel hommage à Buddy Holly, avec toujours des recherches historiques étonnantes de ta part. C’est sur ses photos que j’ai vu une Strat pour la première fois.
    Ah! oubliai-je ? ce blog est admirable. Je me suis ré-écouté les playlists : celle de septembre 2017 est géniale. Surtout Ian Mc Nabb. Pourquoi ? j’en sais rien.
    A quand la prochaine ?

    • Merci pour ce commentaire à propos de l’un des pionniers grâce auquel j’ai réussi à remonter le temps, c’est à dire de passer des années 70 aux années 50. Quelle baffe je me suis pris!
      Pour la play-list, c’est prévu pour bientôt, en général j’essaie d’en sortir une par trimestre. Car, ça n’a l’air de rien mais tout ça demande beaucoup de travail et donc de temps.
      Surtout qu’une play list, c’est un ancien programmateur de radio de fortune qui te le dit, doit être cohérente tout en laissant respirer l’auditeur.
      Bref, un art !
      Il me semble que Ian McNabb c’était en avril 2018 https://www.bebopo.biz/play-list-janv-fevrier-mars-2018/
      Keep On Boppin on
      Ouèche
      Prof.

  57. Un genre de Luis Mariano trop mac do un peu mégalo névro mais ardu au travail et presque sommo , un pur produit USA des 50′ avec date de préemption inscrite à côté du taux de cholestérol .Façonné par l’industrie du disque et laissé livré à lui même et ses démons …Par contre ne fut jamais réellement rock , plus proche du godspell et du sirup/music.

  58. …Merci BôLouLou pour tous ces beaux voyages intemporels qui illuminent mes insomnies ! PreZ t’ es d’la balle ! ouèèèèèèche !

  59. Merci Beeb, je viens d’acheter il y a 2 mois seulement cet album en CD, je ne comprend pas les paroles alors merci pour tes explications, il se trouve que je viens de finit un livre sur martin L King

    • A mon avis le meilleur album des Mothers, mais attention je ne suis pas un expert en matière Zappa.
      Et si ma prose a pu t’aider, alors c’est une joie que d’y avoir contribuer.
      Ouèche !
      Prof.

    • Merci Karin.
      Les émeutes de Watts, je m’en souviens encore. Non pas parce que j’y étais puisque je n’y étais pas, mais à cause du foin que cela à fait à l’époque sur les ondes radiophoniques et dans la presse papier. C’était un flux continu, non stop toutes les heures. C’était du matraquage (si j’ose dire ainsi) permanent.
      Bizes
      Prod

  60. Il y a aussi Aaloon (Eric Burdon Band) Chris Speeding, Steve Hillage, Prince, Manzanera, Santana (j’ai lu le commentaire) Ulrich Röth etc :-)

    • Salut Christian,
      100 guitaristes. Tous choisis avec minutie et une subjectivité revendiquée et assumée. Pour une simple raison, je ne saurai prétendre à l’exhaustivité, tellement il y en a que je ne connaissais pas encore à l’époque (la liste a été faite en 2007). Et encore aujourd’hui. Cela dit tu as raison. Mais dans ceux que tu cites Spedding a ma préférence.
      Ouèche
      Prof.

  61. Hello Beeb manque aussi Prince, Phil Manzanera, Steve Hillage, Ulrich Röth, Aaloon de l’Eric Burdon Band ( Sun Secrets ) Chris Speeding, Rick Wagner etc….

  62. J’ ai vu Ron sur scène avec les stooges …je peux mourrir demain ça sera pas grave …j l ai entendu .. un seul de ses riff contre un empire …

  63. Quel Chanteur et Très grand Guitariste. …..!!!….Chapeau je ne connaissais pas ! !!!….trop jeuns en ….1963 ! !!..

  64. Très curieux, on dirait qu’il joue avec les cordes montées à l’envers, c-à-d les grosses cordes en bas. Je dis curieux parce que c’est pourtant une guitare gaucher. … mais apparemment montée en droitier. Pas courant.

  65. Bonne et heureuse année à toi Prézidan, tous mes voeux de bonheur, santé et R&R, gros bee-zoo de Rillettesland !

  66. je suis bloggeur et j’aime aller lire mes congénères. Je connais un petit peu Link Wray(on ne peut pas tout connaître). L’histoire du rock l’a loupé comme beaucoup de rendez-vous manqués que l’on découvre maintenant. Style quizz c’est très bien amené, bien écrit et très bien documenté sans partir dans l’intellect à deux sous. J’ai appris des choses et moi du moment que j’apprends le boulot est fait. Bravo.

  67. Bon article où l’on apprend maintes choses sur un guitar-hero trop méconnu. J’aime ce style bien griffé, accrocheur. Bravo.
    Rumble !

  68. Wow le texte c’est du grand Beeb Hôpô et la playlist est divine (comme l’enfant, sauf que y a pas de hautbois ni de musettes) je me suis régalée! J’ai pas encore regardé les films, je les ouvrirai pendant les fêtes et je les regarderai en dévorant les restes du festin (quelques politiciens, rôtis à la broche, j’en salive déjà)) Un très bon Nouyel prof

  69. Salut Prezidan, je vais lire cet article ce weekend, ça m’interesse beaucoup ayant le coffret CD ainsi que DVD sur ce festival. Bientôt en congé, alors bonnes fêtes et à la rentrée

      • Je ne trouve pas que ça soit une arnaque car les musiciens tous réunis en même temps c’est quand même sympa même s’ils ne sont pas à leur top niveau, maintenant s’il est vrai que le festival fut un échec en terme de gestion la vente des CD et DVD a rattraper le coup, mais pas pour tout le monde

        • Relis bien l’article, veux-tu ? Et tu verras qu’on était bien loin des “trois jours de paix, de musique et d’amour” si vantés par la communication du film sorti en 1970, avec tambours et trompettes.
          Et se contenter de la simple et idyllique vision “musicale”, c’est occulter que tout a été bâti autour d’un hypothétique studio. D’autre part, outre le vice-président de Capitol, l’un des deux jeunes hommes d’affaires est l’un des fils d’un baron de l’industrie pharmaceutique.
          Enfin, avant les CD et les DVD, les vinyles, les K7 audio et les VHS ont largement contribué à boucher le déficit colossal de ce qui faillit quand même être un désastre voire une catastrophe. Il y eut deux morts à Woodstock, ne l’oublions pas.
          Tout le reste est de la pure communication.
          Ouèche !
          Prof.

  70. Merci cher Prezidan pour cette nouvelle mouture sur les Ladybirds. Comme j’ai du déjà te le dire, je suis en contact mail (espacés) avec Baby des Rockbitchs sur lesquelles je voulais faire un docu-reportage en Lorraine, mais faute de fric et de voiture avec chauffeur c’est repoussé. Quand aux Bangles je préfère de loin les Ladybirds. Il est sorti chez ACE une belle série de 3 CD “girls with guitars” il me manque le numéro 2, mais hélas pas de Ladybirds dans cette collection.

  71. j’avoue honteusement que je ne connais pas Robin le Trouvère, je lirai donc ton article ce weekend, merci Prézidan

  72. Hallucinant et effrayant personnage… A côté, Hannibal est un enfant de chœur. Cela fait quand même froid dans le dos qu’un type comme cela est pu exister .. et dieu dans tout ça, il est aux abonnés absents . Merci au prof pour ce texte/article d’une telle érudition.

  73. j’oubliais de dire que tes récits sont non seulement instructifs, mais racontés avec tellement de goût, quelquefois de malice et souvent d’humour. J’aime aussi le choix des vidéos ou des photos toujours originales. Voilà Beeb, bonne nuit à toi

  74. Chouette souvenir Beeb, j’ai simplement voulu connaître le créateur de Polk Salad Annie chanté par Elvis sur son album “on stage february 70” et j’ai commençé par une compilation Warner qui ne m’a pas suffit. Depuis j’ai le coffret japonais Monument et le double intégral Warner. Le son de la Louisiane, quand on est fan de James Burton…un peu normal finalement

    • D’accord, mais l’orchestration (Bernard Huge) est très en dessous de celle l’original. Quant aux paroles, je les trouve un peu niaises. Mais quoiqu’il en soit, Noël Deschamps est, pour moi, l’un des meilleurs chanteurs de rock français et l’un des plus sincères. D’ailleurs j’avais tous ses EP chez RCA ! Et c’est par lui que j’ai connu l’originale. Faut un début à tôût !
      Ouèche !
      Prof

  75. Merci prezidan super!!
    Quelle verve. De plus très intéressant merci vraiment (je ne savais pas que les baba rra cucu da das avaient traîné leurs lattes là bas )

  76. J’ai le DVD, horrible la petite fille à la truelle avec sa mère, et à la fin quand le survivant se fait dégommer par le shériff par erreur ….

    • Pour la petite fille, c’est bien l’une des raisons pour laquelle ma copine est allée dégobiller dans les toilettes du Centre Culturel Américain quand nous avions vu le film.
      Quant au “survivant”, je doute qu’il soit dégommer par erreur si je me réfère à la symbolique du film ! Romero avait quand même une petite idée derrière la tête …. Ouèche !
      Prof.

    • Et quand on regarde comment il joue, ça doit pas être évident !
      Surtout qu’il est aveugle.
      La version de “See The Light” avec Dr. John, Marcus Miller et Omar Hakim est une tuerie. D’ailleurs, lui-même se laisse emmener par la déferlante à la fin.
      Ouèche !
      Prof.

    • Le pire et le meilleur ont souvent fait bon ménage avec Otis Rush. Mais une chose est sûre, sans lui, sans Albert King, pas d’Eric Clapton ni de Peter Green. Du moins à mon avis.
      Et puis rien que l’album “Lost In Blue” ….. Brillant, étincelant de finesse et d’intelligence.
      Ouèche

  77. Au lieu d’avoir un banjo, j’ai un vieux bidon de xylophène découpé en deux qui comporte 3 cordes seulement car c’est bel et bien la crise … Merci pour ton anecdote croustillante !

    • Salut Manu,
      Si tu savais le temps que j’y ai passé et le boulot que ça représente …… Et encore, j’ai un spécialiste qui me donne des coups de main (mais ils font pas mal ;-)) sur les trucs très techniques …
      Content de te revoir en tout cas ….
      Ouèche !

  78. Un honte dans ce classement il ne cite même pas Marcel Ben-Hur..très connu dans mon quartier joueur de epiphone au balletti a côté honteux honteux honteux…suis entièrement ok avec toi..les 100meilleurs truc bidules ..c est du grand n’importe quoi

    • Je me marrais doucement en rédigeant cet article. J’avais tous les numéros et classements et je n’avais plus qu’à comparer et mesurer les incohérences. Ce qui à pris un certain temps, tellement elles sont nombreuses …..
      Ouèche
      Prof.

  79. Vrai que les enregistrements ne sont pas vraiment top.. mais un mythe reste un mythe..la vie la rencontre au détour d’un croisement ..juste deux photos…sa fin emprisonné ..aucune tombe ou plutôt trois(qui peut dire je repose dans plusieurs sépultures même pas Elvis) suis pas une grande spécialiste de la technique tout le monde a dans sa vie entendu un morceau de Robert ..même nos grands mères moi j’ adhère totalement…

  80. Le papa de Lorin Mazel …Hazel Mazel joue dans Martin ce qui a permis au fiston de continuer ses études

  81. Salut Beeb !
    Je viens de lire ton article sur Jerry Lewis, les larmes aux yeux…
    Tu écris bien, c’est difficile de faire passer ses émotions.
    Catherine

  82. Cher Beeb,

    Voilà un récit bien émouvant, loin des Beebocomikrock habituels et tout aussi attrayant. C’est le jour de son décès que j’ai appris que Jerry Lewis (et non le pianiste) était juif. Je comprends qu’il soit investit dans ce film. J’ai toujours apprécié cet acteur. Enfant je ne l’aurais loupé pour rien au monde à la télévision, dans mon petit village loin de tout cinéma. Je suis allé au cinéma à 18 ans à l’armée pour la première fois, je me souviens du film.

    Merci encore Prézidan de nous avoir relater ce moment un peu exceptionnel.

  83. Inutile de te dire que j’adore les Cramps que j’ai eu la chance de voir souvent à LA. D’ailleurs, il y a une de mes photos (toute petite) de Poison Ivy qui traine dans un vieux R & F (pré Manoeuvre). Photo très “stricte” parce que j’étais subjugué par sa beauté et que j’étais “en mains”, ayant souvent eu la spécialité de tomber sur des compagnes jalouses. Enfin, toute une vie avec des moments inouïs (ou/et inoubliables)!!!

    • Hi again !
      C’est vrai qu’elle valait le coup d’œil. Et le déplacement? Je pense d’ailleurs que biens des culs-de-jatte aveugles et/ou sourds ont été miraculés après avoir assistés à des concerts des Cramps ……
      That’s why I dig that goddamn Bop’n’Roll
      Ouèche !
      Prof.

  84. Bravo !!!! Je suis hyper débordé et j’aurai bien aimé t’aider mais je vois que tu te débrouilles super bien tout seul. Ok, je n’ai pas l’original mais cela me parait parfait. Très intéressant comme tout ce que tu mets en “ligne”. Tiens bon !!! A bientôt et, comme toujours “Keep on rockin’!”.

    • Merci Philippe. En tout cas, c’est gentil venant d’un “connoisseur”…
      J’ai juste fait comme j’ai pu. C’est a dire contrairement à un vrai traducteur qui, lui, essaiera de coller au texte original, je me suis efforcé de ne pas trop m’en éloigner !
      Mmouarffff !
      Prof.

  85. Je vois que tu as listé The Human Beinz. Tu fais partie des rares qui apprécient ce groupe qui mérite plus de “Like” and “Love”. Ici avec “Nobody But You”.
    Eh bien moi, quand j’étais tout petit, tout petit (mis à part mon amour du Rock découvert en voyant la pochette du 45T de Bill Haley, certainement à cause de l’Alligator sur la couverture, chez une cousine censée me surveiller mais qui fricotait avec son futur mari dans la chambre d’à côté) je repassais sans cesse sur le Tepaz de la grande cousine, “NOBODY BUT YOU – LIFE’S TOO SHORT” – THE LAFAYETTES – RCA 47 8044. Tu m’étonnes que je sois devenu dingue des filles et du rock :-) :-)

    • T’as vu un peu ;-)
      J’ai mis aussi Screamin Blue Messiahs (je n’en suis toujours pas lassé, y’a qu’à relire CA et tout Eddy).
      Et aussi le nouveau Ry Cooder (deux extraits, dont le dernier de la liste au titre loin d’être neutre “Everybody Ought To Treat A stranger Right”. Tout comme est loin d’être neutre la présence d’Ali Farka Touré suivie de celle de Redbone. Comme on dit chez les programmateurs : “Les titres de morceaux et noms d’artistes, ça fait sens”.
      Ouèche !
      Prof.

  86. Allez vous devenir la mine que l’on attend désespérément ? Je cherchais cette brochure quasi-introuvable depuis des années.
    Et, bravos pour la nouvelle présentation de votre site, plus aérée et encore plus riche.

  87. 1m90 c’est ma taille, 49, exactement ma pointure.
    Pour les 136kg, je pense les avoir frolés, mais bon, je suis bien redescendu depuis !
    Bises

  88. Un très bel hommage à Nike K, à la musique mais aussi à l’amitié.
    Que tous les potes depuis 40 ans ou plus lèvent le doigt…

  89. Superbe le blog! Enfin le revoilà!
    Que sa longévité soit à l’image du Sir Mick qui lui, sait rester sans formes et bronzé sans l’aide des tutoriels de l’été. (D’où l’intérêt d’avoir un prof de gym dans la famille).
    Bop Pills en 2050 ? on y croit !

  90. Merci Prézidan, c’est effectivement très touchant et poignant. Pour de prochains besoins de traduction angliche > phrançais, n’hésite pas à toquer chez le kosmische anarchocylorider, I’m your man. Et vive les Kinks, fuckin’ hell.

  91. Merci pour la traduction M’sieur !!!
    Et je le dis comme je le pense, Nick Knox était le plus grand batteur tribal de tous les temps !!!

    • C’est exactement ce que je tends à dire dans le chapeau de l’article.
      Mais les traducs’ c’est franchement pas simple.
      Remarque, ça m’a permis de découvrir Cleveland par contumace !
      Ouèche !

  92. Bonjour cher Beeb, je viens de lire cet article sur le génial Howlin’ Wolf dont la voix chaude et envoûtante ne saurait passez inaperçu chez un amateur de blues.
    J’ai une petite question à laquelle tu as peut-être une réponse ?
    J’ai un superbe livret-coffret de Howlin’ Wolf “Smokestack Lightning – The complete Chess Masters 1951-1960 (4 CD)
    chez HIPO Select distribué par Universal 2011 Geffen Records. J’attends toujours le second volume depuis 7 ans, en attendant j’ai acheté 2 CD épart pour compléter.
    Bizarre non ?

    • Salut Denis,

      Le titre est très clair. Howlin’ Wolf “Smokestack Lightning – The complete Chess Masters 1951-1960″ (4 CD).
      Geffen s’est limité à cette période et n’a en rien spécifié quelque chose du genre “Howlin’ Wolf “Smokestack Lightning – Volume 1 – The complete Chess Masters 1951-1960 (4 CD).
      Tu aurais du prendre “Howlin Wolf: The Chess Box Set”, qui comme toute la série de Chess Box Set, offre un très bon survol de la carrière du musicien auquel le coffret est consacré.
      Keep On Boppin’
      Prof

  93. Faut dire que le mec, c’est la Star du Blues ! Le look, La Voix, Le Style…. et puis l’écoute la 1ère fois de “Boom Boom”, le TOP du Blues Rock ! Le style “Lover Maquereau”:
    “Boom, boom, boom, boom
    I’m gonna shoot you right down
    Right off your feet
    Take you home with me
    Put you in my house
    Boom, boom, boom, boom…..” repris génialement par l’un de mes chanteurs préférés, Eric Burdon “The Animals”. Ensuite tout le monde du Rock se l’arrache. C’est à qui l’accompagnera, l’invitera, se précipitera pour chanter, over and over, ses tubes. Cela te fait revivre !!

  94. @Philippe
    Tu as raison. Et en plus ces mecs savent jouer à la perfection. Vrai que des fois ils sont un peu lourds, mais quand ils rockent, ils savent faire parler la poudre.
    Un peu peu comme leur parrain : Ritchie Valens !
    Ouèche !
    Prof.

  95. Des petits mecs de LA que j’adore. Comme quoi, même les latinos savent ajouter le Rock à leur culture !!

  96. Hello prezidou, me revoilou. Après cet amusant texte, je vais reserver ces 2 vidéos pour mon weekend. Tony Bennet aime les jeunes apparement LOL, un album surprenant avec les 10 gagas également (je l’aime bien) Merci master of Ouèche, (rencontre fort agréable)

  97. Grandiose! Tordu de rire…Ah, j’ai aussi les sessions(63/69) de Cliff Bennett and The Rebel Rousers, dans ces studios mythiques. Sur lesquelles, ils reprennent “Got to get you into my life” des Fab 4, d’ailleurs. Thanx pour cet article!

  98. J’ai toujours été horripilé par l’escroquerie intellectuelle qui entourait ce mec, puis quand il est décédé, je me suis rendu compte que je perdais un élément non-négligeable d’une culture imprégnée de lui à un point que je n’aurais absolument pas soupçonné de prime abord, et je me suis également senti très peiné pour tous ceux qui ressentiraient un chagrin sincère, ceux de la vie desquels il faisait vraiment partie.

  99. pas Rock’n’roll la Yvette, mais c’était un peu notre chanteuse country, accompagnant (debout sur son camion comme Hank Williams), les cyclistes du Tour de France, la Bob Wills en jupon, étrangement je préfère les deux derniers, l’exotisme sans doute

  100. Merci ! Mon amour immodéré pour le Blues et le Jazz s’est exprimé dans ce court passage où les différents accents rendaient certains passages inaudibles. Heureusement que ma vie dans les différents Etats des USA m’a appris à reconnaitre certains sons, ou plutôt les expressions typiques de chaque partie de l’Amérique du Nord. Ce fût donc avec grand plaisir, cher Beeb, que je plongeasse tête sur le clavier pour apporter ma contribution à tes excellentissimes narrations et pour notre amour partagé de la bonne, de la grande musique. Keep on rockin’!

  101. Toujours un régal de lire tes mots …” le solo qui en ressort laisse God pantois ” :))) excellent! A part ça pour le petit jeu , je crois que je suis un peu en retard mais j’aurais dit James Burton comme ce Denis plus haut … :)

  102. Quelle heureuse nouvelle cher Prézidan ! Merci à toi, j’attends l’heureuse nouvelle avec curiosité, un calin au loup, ouèche !

  103. Que ce cher Denis notre gagnant ne s’inquiète, j’ai ton cadeau de 1er. Faut simplement que je trouve de quoi le poster pour que cette magnifique chose arrive en bon état.
    Voilà.
    Ouèche !

  104. Qu’est-ce que j’aimerais retrouver une séquence où notre groupe fut filmé sur la scène du Golf-Drouot en remplacement d’un groupe anglais réputé qui fut tellement catastrophique que le réalisateur décida de les ignorer… et monta un reportage en deux parties consacré aux amateurs de rock fifties – surnommés les “Pionniers” – et qui se réunissaient chaque samedi au Golf.

  105. “Quartermaster’s Store” est à l’origine une chanson scout pour feux de camp. Les Shads ont malicieusement orthographié le titre “Quatermasster’s Stores” en référence à la série TV des années 50 “The Quatermass Experiment”.

  106. Petit rappel : Hank a choisi son nom d’artiste en référence au chanteur de country Marvin Rainwater.

    • Merci “Riou” pour ces informations. J’avoue que je ne connaissais pas le lien entre Hank Marvin et Marvin Rainwater. Toutefois, concernant “Quartermaster’s Store”, beaucoup de sources disaient que c’était une berceuse. Mais effectivement, vous avez raison.
      Et bravo pour votre érudition.
      Ouèche !

  107. Wow! Cela va nous changer de la Danse des Canards. Il était temps ! Quelle abnégation et surtout quelle mémoire ! Pouvoir recomposer un album complet dans sa forme originale, c’est Rock ‘n Rollien !! Au moins tu n’as pas perdu ton temps, tu as droit à ta place au Musée du Rock et du Roll ! Toute la collection Nuggets est une merveille et ce petit joyau est une belle suite (ou ouverture, je n’ai pas vérifié les dates; emporté que je suis par la lecture de ton exposé savant). Merci, ma culture s’en porte mieux ce matin et je vais faire cesser ces voix dans ma tête qui me disent que je suis un drogué du Rock ‘n Roll. Auxquelles je leur réponds souvent ; “Oui, mais… Et le Blues… et puis le Jazz… et puis les 50’s, les 60’s et les 70’s…..” “Et….?”

  108. Ne marche pas sur mes pompes de daim bleu Wolfman Beep ! et oui que du bonheur, on se sent bien seul dans son travail ou en ville quand 99 % des collègues ou amis n’écoutent pas la musique qu’on aime. Merci

  109. Nos bureaux ont été littéralement submergés, c’est à dire qu’ils ont été submergés sur tout le littoral, par les courriels d’un certain Denis Dugas, dit Dédé Les As, s’inquiétant de savoir s’il n’y a avait pas une confusion d’identité dans le nom de gagnant
    Effectivement notre secrétaire a fait une crise de confusionnisme aggravé et s’est donc mélangée les nougats. Elle a pris mon gars Didier à la place du gars Denis et ça a failli faire des dégâts chez le gars Dugas. Ben mon gars ……
    Que celui-ci soit donc bel et bien rassuré : il a (du)ga…gné ce grand jeu.
    Il recevra son cadeau très bientôt, cadeau que des cadeaux comme ça, y’a que Notre PRéZiDaN bien aimé qui sait les trouver.
    Ouèche !
    Prof.

  110. Au cas ou avec James Burton, j’aurai gagné, mon adresse est : Denis Dugas, ……. 75012 Paris

  111. Hello
    j’ai la bonne réponse, mais je ne vois pas de Didier qui l’a trouvé parmi ces 11 réponses, suis-je le gagnant ?

  112. Hello Prezidan,
    j’adooooooore le Woooooolf
    alors pour Buddy Guy, roi du West-side, il est l’influence majeur de Clapton mais surtout de Jimi Hendrix, c’est Hendrix qui le dit dans une interview que j’ai entendu il y a pas plus tard que 2 semaines, est-ce bien ça ?

  113. Dans la mesure où Toi, PréZident BôLoulou, tu es une bible du blues… Je me sens tellement humble devant tant de connaissances, je ne me risquerais pas à répondre une grosse bêtise.
    Respects et Révérence au meilleurs des Hurleurs…. ouèèèche !

  114. J’ai une certaine tendresse (et admiration) pour Willie Dixon qui, pour moi, représente “l’Aristocratie” (avec ce que cela peut avoir de bon côté) du Blues. Un peu comme Duke Ellington avec son grand orchestre. Des princes, quoi ! Ceci dit si tu devais faire la liste de TOUS les Bluesmen et leurs bios (de surcroit, intimes), tu en aurais pour l’année. Au moins ! Comme toi, je suis toujours aussi étonné de ne pas avoir tout de suite en tête les grands noms. J’ai eu tellement de plaisir (et bon ! Disons le : d’amour !) à voir et photographier les concerts de Son House, Sonny Terry et Brownie McGhee, Bukka White….. et j’en passe (je ne veux surtout pas faire un contest idiot de “name dropping”) qu’il me désole souvent de les oublier tous. Alors je me dis que si ma mémoire immédiate laisse à désirer au moins mon cerveau et plein de sons. Keep on rockin’! Merci pour ton travail et prends soin de toi.

  115. @Philippe
    Non je ne suis pas dur avec Willie Dixon. Surtout pas. J’ai du être l’un des premiers à avoir son album sur CBS. Et si tu savais tout ce que j’ai fait pour l’avoir …….
    Je dis juste “Ô bien sûr, il y a Muddy Waters, Willie Dixon, les Three King (Albert, BB et Freddy), John Lee Hooker ou Jimmy Reed. Mais, rien à faire, à mon avis, il [Howlin’ Wolf] les supplante tous.” Donc je serai dur avec eux aussi. Alors que ce sont des gens avec lesquels je me suis construit.
    Tututu, c’est impossible.
    Et comment serait-ce possible alors que trois d’entre eux sont en bonne place ici ????
    Ouèche !
    Prof.
    Par contre, j’ai omis SBW II, JB Lenoir, Mississipi John Hurt, Elmore James, T-Bone, Lonnie Johnson, etc …..

  116. Tu es dur avec Willie Dixon ! C’est tout de même lui l’auteur de “Little Red Rooster” (entre autres) ! Il est plus classique mais c’est un grand compositeur et beaucoup lui doivent un max.

  117. MA QUE! Dou sé que tu nous tires toutes ces infos. Ya du taff, de la recherche, même que c’est de la dédication (ô le mot sacré !). Comme toujours, bravo ! Ceci dit, étant loin de Johnny (et le restant tout au long de sa vie) parce qu’à la recherche du Grââl (dès tout petit) aux U S of A, j’ai eu la chance de kiffer ces chanteurs, devenant un inconditionnel de la Soul et du Rhythm’n Blues avant de me punk rocker. Keep up the good work!

  118. Vous semblez aimer les Brandos, mais je ne vois rien sur votre formidable site concernant le nouvel album (sorti en juin 2017) qui est une tuerie, et rien sur la renaissance de ce groupe mythique.
    Allez-vous y consacrer un article ?
    Albin

    • @ Albin
      Je sais que j’ai un peu délaissé ce groupe, mais je ne l’ai pas oublié. J’attends simplement de voir comment tournent les choses puisqu’il semble évident que Dave Kincaïd a enfin pris la bonne décision : se consacrer uniquement à son groupe !
      Il y aura donc bel et bien un article, il est d’ailleurs en ébauche.
      Ouèche !
      Professor BeeB HôPô
      16 mai 2018 10h55

  119. Fameux ton texte sur Iggy !! super! je ne connaissais rien de lui… je vais l’écouter maintenant ! Tu en sais des choses ! wow ! j’en apprends sur la musique et c’est la premiere fois de ma vie que je m’y interesse tant, il faut dire que tu fais tout pour qu’on soit fan !… quel travail ! …bises

  120. @ Vincent,
    J’avais utilisé quelques unes de ces/srs affiches pour Camden lorsque j’avais tenté de lancer une rubrique “annonces de concerts” que j’ai interrompue en raison du manque de réactions et d’informations des principaux intéressés : les organisateurs ! Pas un seul envoi de flyers. Il fallait que j’aille tous les chercher à la main. Et bien sûr, pas un seul remerciement. Alors j’en ai tiré les leçons.
    Que le diable les maudissent jusqu’à la fin du monde.
    Bizétoussa
    Prof.

  121. Te lire est toujours une façon intéressante et agréable de passer le temps et de compléter mes petites connaissances musicales. Merci Beeb!!!

  122. Bonjour Beep, merci tout d’abord. Oui en effet en jouant on remarque bien la ressemblance entre Green river et Suzie Q. Pour les CD j’ai trouvé chez Ace une bonne compil et sur amazone j’ai commandé aux USA “the guitar sounds of” mais plus moyen d’obtenir “Corn picking ……” le solo de “Believe what you say” aie il est trop en haut (donc en bas du manche) pour que j’y arrive, je me demande s’il est bien accordé en Mi.
    En ce qui concerne Ricky Nelson, j’aime beaucoup également surtout la période Imperial, mais la suite n’est pas dénuée d’intérêt. Bonne journée à toi Prezidan !

  123. J’ai encore appris moult trucs qui me feront me coucher moins ignorant ce soir, et par les temps qui courent, c’est un luxe précieux, merci Prézidan, on t’aime !

  124. oh en effet, c’est très intéressant, Gene Vincent a fait plusieurs albums après la période Capitol et celle-ci est rarement évoquée

  125. Hello, ben si, j’y ai pensé, et j’ai déjà fait ce jeu de mot dans une réponse (à Mireille sûrement ?) sur FB et je n’avais pas lu l’interview car je refuse ces journaux propagandistes grand public et gratuit.
    C’est avec plaisir par contre que je faire déguster ton article !

  126. j’adore les petites bêtes poilus ,Merci pour les subtitles, qq fois je suis bête comme un Ramones, je cherche de la profondeur dans le métal, Gloup !

  127. Je verrai bien le fouteur de merde, Sam Kinison, en faire un sketch. Il y a des passages où je l’imagine hurlant démentiellement; sa marque originale. Très drôle ! Et bien vu dans le répétitif général. Ayant parcouru toutes les scènes musicales (oui, oui, je confesse, j’ai fait des photos de Donna Summer, Earth, Wind & Fire, Queen, Kiss…. Tout cela pour pouvoir me payer les belles gueules de Nico, Lou Reed, Iggy Pop, Blondie, Patti Smith, etc…..) (sans oublier les films avec Dylan) et j’ai toujours été étonné en regardant le public du Métal composé de canons… de la beauté. Une kyrielle de cover girls, mannequins, nymphettes, à ne plus savoir où poser ses yeux. A croire que plus cela hurle, plus cela s’embellit. En totale contradiction avec le déchirement !
    Mystère !…. Grand mystère !…..

  128. je suis enfin inscrit chez dessert , excellente compil je serai tenté de dire comme d’hab’ ;) amitiés prof

  129. Hello prézidan, j’ai un petit faible pour Ella Mae Morse. Je ne suis pas vieux, je suis vintage.

  130. Merci Beeb pour cette bonne sélection, du plaisir à réécouter de supers morceaux connus et de bonnes surprises dans les découvertes…de quoi passer un bon dimanche..bises

  131. Voilà un groupe que je ne connaissais pas. Un plaisir de le découvrir. Merci Beeb.
    Mes trois morceaux préférés dans l’ordre : The Last Tambourine, Fortunes of War et The Keeper.
    Gros bisous

  132. Aaaaaaa ! Radio Caroline ! Le top du top. Sur un bon vieux poste à lampes…. C’était quand même autre chose que le MP3. La radio a été ma grande initiatrice en matière de musique. Et la révélation dès que j’ai su couper de la bande magnétique et coller les morceaux comme il le fallait !
    Ouèche
    Prof.

  133. Bon ben voilà un petit régal à se faire ce weekend. Laisser de côté le Youtube pour un moment et s’écouter une bonne sélection sérieusement mitonné et quand je dis sérieusement, c’est que il y a du classique, de l’inédit, de l’inconnu et du plus que connu entremêlés dans une liste longue digne de Radio Caroline (en référence anti establishment). Bon, je dis surtout tout cela pour les petits jeunes car, moi, j’aime tout… des folles nuits du Bus Palladium à se battre derrière les tables à coups de bouteilles aux tubes américains des 60’s et avec du Blues Supreme ! Ah! Mose ! Mon idole du temps du lycée. Je suis devenu le 7 ème fils du jour au lendemain sans dispute, ni jalousie. Enfin c’est ce que j’appelle le “Genuine Genius Jukebox” (pour toutes les oreilles même celles qui n’entendent pas grand chose !!).

  134. Salut Gros Fildefère

    Content que des choses te plaisent. Et si en plus tu en découvres d’autres, alors je suis tout jouasse……
    Pour la version de “I Put A Spell On You”, tu devrais en parler avec Julien. Il doit connaitre. Demande-lui qui est le batteur. S’il te répond Carl Palmer, change de pote !
    Ouèche !
    Prof.

  135. Superbe morceau de Big Mama… Et y’a pas mal de trucs que j’aime bien ….. Bon, c’est sûr que tu me fais plaisir avec Memphis Minnie, Big Mama, Screamin’ Jay, les Cramps …… Et en plus j’ai découvert une nouvelle version de “I Put A Spell On You”

  136. ben merde alors!!
    j’ai beaucoup aimé ton petit clip charmant
    il me faut revenir pour tout lire merçi!!!

  137. Merci Beeb pour la découverte .. Continue de nous faire découvrir des groupes. C’est un plaisir de lire et d’écouter.
    Bonne soirée Beeb

  138. A Gros Fil de Fer
    Effectivement il y a un peu de Bill Hurley dans la voix de David Kincaïd. Mais on y retrouve l’âme de John Fogerty et la force de Springsteen. And when I mean soul, I m in soul.
    Ajoute que c’est un super fan des Sonics ! Il a même traversé l’Atlantique pour venir les voir en concert lors de leur dernière tournée européenne ! On imagine la reprise de “He’s Waiting” pour peu qu’ils l’aient invité sur scène !
    Professor BeeB HôPô

  139. Un régal du début à la fin ..c’est très bon . Merci de ce cadeau Beeb . Toujours à l’affût et au plaisir de lire et d’écouter des merveilles.
    Bises Prezidan. Bises

  140. Marrant, la voix du chanteur me fait penser sur certains morceaux à celle de Bill Hurley….

  141. damned j’ai toujours refusé de m’inscrire chez deezer mais je vais faire un effort , le temps de me créer un mail et un pseudo bidons et c’est parti

  142. Dear Yann
    Ça change tout de même un peu de tous ces groupes qui n’ont strictement rien à dire et jouent tous la même musique depuis quarante ans. Et qu’on a pas entendu moufter à propos de Trump !
    Prof !

  143. Mon œil droit a été ébahi par cette floraison d’albums, normal on est au printemps,
    et mon œil gauche n’a pas immédiatement détecté l’abscence de guerre de Secession.
    Par bonheur, j’avais réussi il y a longtemps, par ruse et force d’euros, à m’en procurer un.

    Merci Prof pour ce cadeau de Pâques.

  144. Oui j’avais vu ce groupe sur internet, merci pour toutes ces notes précieuses, quel groupe magnifique, c’est la fête à la mamelle !

  145. Merci Beeb pour ces sucreries !!!! Toujours aussi délicieuses ;) J’adore ce clip fait de tes petites mains <3 <3 <3

  146. Très bien, cette version. Je la trouve très “seventies” malgré la date indiquée dans la vidéo.
    Comme quoi…

  147. Wow du bohneur chef, tout, l’histoire et ses petites histoires, le morceau, la version, la vidéo, tout!)) merci

  148. Réponse à Marvin
    Ben quoi, ils te plaisent pas mes zentils bonzommes toons que c’est tous des guitaristes terribles (sauf Sylvester et Bart que eux c’est des chanteurs, même que) ????
    Pis t’as vu comment tout est séquencé sur la voix ou sur les fills de guitare ?
    Seize heures de boulot pour que ce soit réglé au quart de poil.
    Pour la version du 7 mai 1956, elle est partout sur la toile. Mais puisque c’est toi, un lien au hasard.
    Keep On Boppin’On
    Professor

  149. 3 minutes et 12 secondes de pur bonheur cette vidéo. Surtout pour la musique ! continue à nous documenter et à nous faire découvrir ce genre de trouvailles introuvables.
    Tiens par exemple, fais nous écouter la version originale du 7 mai 1956. Si si, tu dois l’avoir.
    Merci encore

  150. Un grand respect pour cette artiste qui avait une grande passion pour le rock n rol, repose en paix …

  151. (Réponse à Hank)
    La musique de cette désopilante vidéo qui te plait tant (et grâce à laquelle j’ai connu le boulot de Sophie) est une reprise par les Senders de ‘I’m Gonna Be A Wheel” de l’immortel Fats Domino et les danseurs sont les Three Stooges, trio comique américain très populaire outre-atlantique.
    Prof.

  152. Je trouve que la cover live des Jam sur “Dig The New Breed” est excellente.
    En tout cas merci beaucoup pour cet article!

  153. Un seul mot ! Merci. Beeb NOTRE PRéZiDaN.
    C’est toujours un réel plaisir que de te lire… Z’apprends pleins de trucs à chaquueh fois !

  154. ………pour les Fans il existe un Label “Soul Cargo” que du Bon !!!!!
    Compilations de 45t inédits….. import des États Unis dans les années 60 et début 70 pour les boîtes de nuits d’ Envers et Ostende ….un Passionné et Collectionneur a produit le Label “Soul Cargo” dans les années 2000 simplement pour que Chacun puisque découvrir cette richesse musicale….. Ils existent en CD et maintenant en Vinyle ……. Unique !!!!!!

  155. A cette époque Stax Records écrasait haut la main toute la concurrence. Comme j’ai coutume de le dire à mes amis rosbifs pour les titiller : j’ai toujours préféré la southern soul à la northern du même nom. Super vid avec excellent son comme d’hab’ Beeb HôPô. Haut les coeurs lâche pas l’affaire !

  156. Félicitations ! Ton article est remarquable ! Merci pour tous ces liens dont je n’avais que peu connaissance. Bizzzz.

  157. Avant tout un mythe et une légende.Une anecdote marrante quand Columbia a ressorti la complète en 1990 : ils se sont faits tellement de blé et vu qu’il n’y avait ni descendants ni ayant droits, ils se sont quand même sentis comme obligés d’ériger un petit monument pour lui à l’endroit supposé de sa mort, le tout au doigt mouillé surement à un carrefour ;-) !

  158. Encore une belle plume Beeb…..
    La prochaine fois la NASA peut aussi envoyer toutes les misères du monde mais ça c’est autre chose et faudra prévoir une fusée XXXXXXXXXXLLLLL.
    Bonne fin d’année à toi et bonne année à venir. Bizzzz

  159. Chère Sheena,

    Le “in time” se justifie par le fait que la play list est très copieuse cette année. L’idée, c’était de publier le plus tôt possible, mais sans être trop en avance, pour que les BeeBoPFaNS puissent savourer tranquillement les morceaux, dont certains nous laissent bien rêveurs quant à l’intelligence humaine. Mais Nettie a bien compris qu’il s’agissait aussi de fournir aux lecteurs du blog un support musical lors des “Christmas parties”.
    Pour le film, le plus difficile a été de trouver une version non tronquée. Elles pullulent sur la toile et il leur manque l’essentiel : les 20 premières minutes. Même moi, perso, je me suis fais avoir. Bien entendu, le film tronqué est total incompréhensible …….
    Effectivement les dialogues français sont de purs joyaux. Et les voix françaises, un régal de chez Pour-de-Vrai. Avec la diction (addiction ?) des doubleurs idem itou : çest grandiose. Surtout au troisième degré !
    Quoiqu’il en soit, Noyeux Jouyèle à tous et comme disaient les Pink Fairies : “Have fun and don’t forget the bôôgie” !
    Professor BeeB HôPô

  160. Le nanard de Noyel 2018 ou le film qui dé(p)hotte!
    Car cette année, ce n’est pas le traîneau mais bien le divan qu’il faut tirer par les “rênes”.
    Noël ou comment programmer des psychopathes, un programme très ambitieux.
    Ed Gein aurait-il eu maille à partir avec Santa Claus dans sa prime jeunesse?
    Une mention spéciale pour la finesse des dialogues (« ah c’est moi, c’est moi »), le doublage français (un sommet du genre) et une fin à la Méliès.
    Merci Professor, cette perle plus les 60 heures de zique xmassienne, et en avance sur le timing en plus, je suis comblée.
    Bonnes fêtes à tous.

  161. J’avais interviewé Adny lorsqu’ils étaient venus à Paris pour un concert au Nashville. Manoeuvre avait tenté de se mêler dans la conversation, je l’en ai dissuadé fissa.
    Le concert fut extraordinaire.
    Quant à Ross, c’est vrai qu’il est réac comme pas deux et aller se commettre avec Shakin Street, c’est pas une gloire. À Mont de Marsan, lors de la deuxième édition, ils ont joué deux fois, catastrophiques l’une comme l’autre. Mais bon MZ était raide dingue de Fabienne….
    Ouèche !
    Prof.

  162. The Dictators, parmi les premiers punk de la scène new-yorkaise, que j’avais rencontré avant la sortie de leur 1er disque chez CBS/EPIC parce que mon pote Sandy Pearlman (que je connaissais depuis ma rencontre avec Flash Cadillac & the Continental Kids) m’avait branché sur BOC et me parlait de c(s)es rockers de la banlieue newyorkaise. Un matin, nous nous sommes retrouvé à Manhattan, en bas du building de CBS, justement, pour faire une photo parue dans un R & F de l’époque plusieurs mois plus tard comme tout ce que je ramenais qui ne faisait pas partie des “tubes” de la radio. J’ai revu Ross the Boss quelques années après à Los Angelès, guitariste de Shakin’ Street mais c’est une autre histoire. Récemment, cela a été dur de m’apercevoir qu’il était devenu “gros facho” pro-Trump. Il n’est malheureusement pas le seul.

  163. Pour ma part, je retiens de cette note désopilante ( ahhhh ce que c’est que l’amour des chats s’étirant au soleil du matin ma bonne dame) les substantifs intègre, charismatique ou envoûtant.
    Car avec ou sans les Stooges , avec ou sans Houellebecq, avec ou sans capuchon de Noël,avec ou sans Roseline Bachelot sur ou sous un tas de feuilles mortes pour cause de pandémie H1N1( j’ai quand même un peu de mal à imaginer mais bon ), deux choses sont certaines:
    une voix du tonnerre de dieu et une photogénie hors du commun.
    Rien que pour ça, je m’incline.

  164. En écho au message de Nettie, femme de bon sens et de bonne écoute.

    Merci dear Professor,
    L’éclectisme de cette playlist est juste un délice.
    On a tous aujourd’hui entre 4 et 10 ans.
    T’en vas pas, Doc!
    Bizatous

  165. Mr Professor,
    I’d already heard so many things of your adventures from our mutual friend Sheena but now I’ve had the opportunity to read some of this fabulous blog, I’m even more excited to meet you one day. In the meantime, I’m enjoying the fruits of your musical expertise via the fabulous playlist you prepared for our Christmas party. Thank you SO much!
    Nettie

  166. Salut garnement,

    Je comprends tes hésitations et compatis à ton dilemme cornélien. Mais une série de trois titres [“Mrs Santa Claus” (Nat King Cole) , “Pussy Strut” (The Waitress) et “Christmas Time For My Penis” (The Vandals)] devrait pourvoir lancer les débat sur la marité et la parité “Mère Nouyèle/Père Nouyèle”.
    En tout cas, cette année, je me suis marré comme un bossu en essayant (une nouvelle fois) de destoyer le mythe Coca à fond les ballons.
    Happy Christmas Deer Philippe.

  167. Le film, 1h 35, demande une audience appliquée surtout que le sujet est d’actualité. Le préambule pose l’éternelle question : Papa Noël ou pas ? et j’avoue qu’à quelques jours des fêtes, j’ai peur de connaitre la vérité. Et pourquoi pas Maman Noël ? Vu la scène devant le sapin, je ne pense pas que Papa Noël dirait non. Enfin, il va falloir garder un moment libre devant la cheminée pour visionner ce long métrage. A plus tard. Par contre, très étonné par ta “play list”. Généralement, dans une telle foison de titres, les meilleurs cachent des ritournelles populaires de la plus mauvaise ouïe. Mais là, bravo, mis à part quelques “navets”, les morceaux sont de la meilleure facture et, comme tu le fais remarquer, piochés dans des genres musicaux des 50’s (fifties) à aujourd’hui. Du moins à hier. Par contre c’est “Christmas” ad nauseam!!! Parfait pour les adeptes des petits souliers et des cadeaux aux pieds de l’arbre. Merci pour tes découvertes toujours aussi instructives qu’inédites !!!

  168. Effectivement, c’est une histoire de goût mais ce garçon a eu le mérite de fédérer un fan club de gens hallucinants, complètement dingues de lui, parfois un peu ringards, un peu paumés, sans grande connaissance de RnR mais , pour la plupart, prenant un plaisir immense à écouter sa musique… c’est ce qui compte. Ensuite, il a aussi agglutiné contre lui, l’establishment intello / arty / urbain / factory velveto branchié du même RnR qui considérait l’exécration du bonhomme comme une rosette de grand chevalier de la hype au revers de leur perfecto de marque. Pour cela, j’ai, pour lui, une affection particulière…

  169. Pas une grande fan. Musicalement je ne m’y connais pas. Comme je te l’ai déjà dis, je fonctionne au coup de cœur. Mais je reconnais que c’était un sacré personnage et qu’il va manquer à beaucoup de fans.

  170. @ Didier,
    Je l’ai vu aussi à Lyon (Halle Garnier). Fantastique. Mais pour le Grand Rex, vu l’état de santé qui était le mien à l’époque, je voulais m’offrir ça. J’aime ce mec, sa voix, sa révolte, son jeu de piano. Il reste à mes yeux, le père fondateur de la punk attitude.
    Ouèche !

  171. Ce genre de concert je fuis ça comme la peste. C’est pathétique, vu l’état des artistes ça dure pas longtemps rapport au prix payé. Moi j’ai vu JLL une seule fois et coup de bol c’était un jour avec au POPB de Berçy et cerise sur la telecaster en plus de Lovelace y’avait James Burton à la gratte ce soir la. Ce fut du grand JLL j’ai donc décidé d’un commun accord avec moi même que je resterais sur ce souvenir magique et que je ne retenterais pas l’aventure une seconde fois.

  172. Qu’ajouter à une analyse aussi brillante, un récit aussi vivant, une exégèse à ce point imparable. Seulement des remerciements, et un chapeau bas. Bravo donc et merci Prof Beeb, merci pour eux : à supposer que l’histoire en décidât autrement, ces musiciens avant tout honnêtes, aussi profondément sincères que pétris de modestie auraient pu écrire une page tout sauf déshonorante dans l’histoire du rock français, ses grandeurs, ses misères, ses espoirs. A leur manière, Heaven Road / Satan ont incarné tout cela et ont donné pas mal de sang, de sueur et de larmes pour faire mentir le vieil adage de Môssieu Lennon, je cite, “le rock français, c’est comme le vin anglais”. Ouèche !

  173. Seul un veinard comme toi pouvait écrire un tel article sur Jerry Lewis, l’acteur qui m’a fait aimer le cinéma dans les années 50. On attend vite la suite avec la diffusion de ce film. Merci Prof

  174. Je ne connaissais pas ce fantastique journal. Merci pour avoir remédier à mon ignorance. Et bravo pour votre blog d’une grande tenue.

  175. Le rock’n’roll n’est pas plus épargné que le jazz (que de méandres !), où la soul (pas évoquée dans le plug-in) par les clivages. Le besoin de s’affirmer, en se mettant, systématiquement (je précise), à la marge n’est-il pas la démonstration d’égotismes souvent pathétiques ? S’il est utile d’apporter des nuances dans la construction de toutes choses, il faut veiller, en leur considération, à ce que cela ne fissure pas trop les soutènements. Les petites chapelles obscures singulières sont faites pour les esprits ténus. La lumière du monde est plus chaleureuse, plus vaste. Il faut savoir, souvent, se délecter d’un ensemble ensoleillé plutôt que de sombrer dans de froides divisions absconses. Après avoir glissé dans le sectarisme, notre monde s’abîme dans l’individualisme. En toutes choses.

  176. Ce concert au grand rex était raté. Dieu sait que j’adore Setzer mais la il avait fait du grand n’importe quoi, deux contrebassistes et pire deux batteurs dont Slim Jim Phantom qui est loin d’être un génie. Résultat une bouillie sonore, de l’approximation. Dernière et fatale erreur, Brian avait fait venir Imelda May en première partie. En 40 minutes elle avait atomisé le public et il ne restait plus à Setzer qu’à ramer tout le long de son set. A la sortie tout le monde ne parlait que d’une chose : Imelda May.

  177. “Des gens qui ont atteints des sommets s’ennuient et ennuient ” dit Tom dans l’article qui lui est consacré dans Sneakers (notre désormais nouveau (et unique , sniff) magazine préféré) à propos des “rock stars”.

    Idem , mais on le savait, pour les journaleux et autres critiques bouffis d’orgueil.
    La petite Petty a tout bon et on lui pardonnera donc son langage non châtié.

    Heureusement qu’il y en avait au moins un, et français en plus, qui avait tout compris….. en 77!

  178. On rigole et on s’amuse ….
    J’aime beaucoup la fille de Tom Petty qui crache à la gueule de Rolling Stone.
    Si l’on compte le nombre total d’articles que Rolling Stone a consacré à son père, ça doit bien s’appeler quelque chose comme “cracher dans la soupe”. Moi j’ai pas compté. Mais si vous cliquez sur le lien ci-dessous, vous devriez bien pouvoir y arriver.
    http://www.rollingstone.com/music/artists/tom-petty
    Vous avez trouvé ?
    Petite remarque perso : ça va faire marcher un peu plus “Rolling Stone”. Version papier et version numérique.
    Extraits choisis : @rollingstone my dad is not dead yet but your f*cking magazine is ⚡️⚡️⚡️ Your slime has been pieces of tabloid dog sh*t. You put the worst artists on your covers, do zero research. How dare you report that my father has died just to get press because your articles and photos are so dated. I will f*cking shit down your throat and your family’s. Try not being a trump vibe. This is my father not a celebrity. An artist and human being. F*ck u (sic)

    Professor BeeB HôPô

  179. Tom Petty fêtait cette année ses 40 ans de carrière. C’est ce qu’il nous lègue en guise de réconfort, des pépites pour adoucir notre plus grande peine.
    So long, Tom.

  180. Certainement “the real Punk band” !! Oubliez les dates, les influences, les prédécesseurs and Kick Out The jams!!! Trop con de s’être “deeply” lancer dans la politique ensuite mais qui pouvait résister. Oui je confesse je n’ai pas pu non plus car la musique est aussi le reflet de la Société et la meilleure expression artistique, politique et sociale pour toucher sa génération. Et quand on est visionnaire et extraordinaire comme le MC5 cela devient Mondial.
    Et c’est le “promoteur” des Stooges et le Punk du départ (et de toujours) qui vous le dit !!!

  181. @Sheena
    Et Zorro alors ! Il compte pour du beurre ?????
    Signé :
    Tzi tzi tzi (bruitage sonore authentique lorsque “son nom il le signe à la pointe de son épée d’un
    Z
    qui veut dire Zorro, Zorro, Zorrôôô”)
    Mouarfff !

  182. Puisqu’on a touché le fond (de l’horreur) avec les aventures d’Eddy le pas gentil, une petite devinette : quel est le point commun entre le Leatherface des massacres à la tron (sonneuses, car ça fait tout de même beaucoup de bruit comme hobbie), le Mike Myers d’Halloween, le Casper de Scream, Kiss, Alice, Nina, Daft punk, Gorillaz et autres Slipknot ?

    Le masque mon bon docteur!! Notion bien sûr élargie du masque de hockey du dit Mike Myers à tous les accessoires possibles, maquillage, cagoule, casque intégral, avatar, éléments graphiques ou capillaires de tout poil.

    On pourrait d’ailleurs rajouter Philou Manœuvre à une rubrique digne de ce nom (le masque, pas le sien !).
    Car sans vouloir être désagréable, les Ray Ban solaires wayfarer portées sous le soleil et la pluie battante, été comme hiver, de jour comme de nuit, et même (voir surtout) devant les caméras pour pleurer la mort de telle ou telle star fraîchement décédée, ne sont-elles pas déjà la forme première du masque rock’n rollien ?

    Pour conclure j’ose le compliment :
    de Hopper à Eddy en passant par Romero et Lux, et (oui, j’ose encore) le merveilleux et véridique conte sur Jerry Lewis (le masque du clown comme ultime recours), se tissent d’innombrables passerelles qui font de vos papiers bien plus que des articles: des moteurs à penser.

    VroomVvrrrrroooooommmmm!

    • @Sheena
      Et Zorro alors ! Il compte pour du beurre ?????
      Signé :
      Tzi tzi tzi (bruitage sonore authentique lorsque “son nom il le signe à la pointe de son épée d’un Z qui veut dire Zorro, Zorro, Zorrôôô”)
      Mouarfff ! 28 SEPTEMBRE 2017 À 11 H 46 MIN

      • @Sheena
        Et Zorro alors ! Il compte pour du beurre ?????
        Signé :
        Tzi tzi tzi
        (bruitage sonore authentique lorsque “son nom il le signe à la pointe de son épée d’un Z qui veut dire Zorro, Zorro, Zorrôôôôôôô”)
        Mouarfff !
        27 SEPTEMBRE 2017 À 11 H 46 MIN

  183. Entre les mains des mères luthériennes (Ed) et celles des pères pasteurs ( Alice Cooper), on trouve décidément de tout. (mais parfois de belles éclaircies : Ingmar Bergman)).

    Prête à me refaire l’intégrale du silence de la tronçonneuse et de la psychose des agneaux .
    Et le Kdo bonusse évidemment. Sigmund, mein Freund, apporte le divan…

  184. Je vous suis depuis longtemps et je me demande comment vous faites pour rendre à chaque fois les choses si claires, si évidentes, si faciles à lire et à chaque fois glisser les anecdotes et les détails qu’il faut à la bonne place. Autant vous le dire tout de suite : j’ai adoré cet article. Le passage sur les aveux de Gein m’a fait mourir de rire. Bravo et merci.
    Merci aussi pour le document de Lux Interior. Beaucoup le cite mais on peut enfin le lire en entier sans payer le prix d’un bouquin devenu si rare que les prix dépassent la fiction.

  185. @Ronnie
    Et encore, je n’ai pas tout dit de ce que je voulais. Notamment l’insoutenable assassinat de Colargol et de Casimir par une tribu de Bisounours en rut soudoyés par Ed !
    On m’aurait pas cru.
    Ouèche !
    Prof.

    • @Ronnie
      Et encore, je n’ai pas tout dit de ce que je voulais. Notamment l’insoutenable assassinat de Colargol et de Casimir par une tribu de Bisounours en rut soudoyés par Ed !
      On m’aurait pas cru.
      Ouèche !
      Prof. 27 9 2017 13:38

  186. Je crois qu’ils avaient fait aussi un truc comme les 100 meilleurs 45 t , j’ai vite compris que ce magasine etait de la dobe !

  187. Désolé Yazid, mais mes recherches me laissent croire que c’est bien la gratte brulée à l’Astoria. Si tu as une photo de la vraie, sois gentil de me l’expédier afin que je corrige ce que tu penses être une erreur. Merci !

  188. Attention Souite Carmen.
    L’article est une adaptation du communiqué de l’Agence France-Presse publié le jour de la mort de Bo Diddley.
    Par contre, il n’en est pas moins vrai que si Bo Diddley “Put The Rock in Rock’n’Roll”, BeeB HôPô “Put The Bop in Bop’n’Roll” ! ;-)
    Keep On Bo-ppin !

  189. Bon !,u ne fois de plus tu m’obliges à mettre mes lunettes !
    Putain qu’ c’est dur ! mais heureusement qu’cest bon !
    Un grand merci Professor !

  190. Je suis complètement bouleversée ! Je savais que ce grand artiste avait plus d’une corde à son arc mais c’est la première fois que je le vois dans un tel rôle. Merci à toi de me l’avoir fait découvrir. Un grand monsieur ce Jerry.

  191. J’avoue connaître très mal Jerry Lewis et avoir appris un peu sur cet homme dont je n’étais pas fan car ignorante ! !!
    Félicitations Mr BeeB je suis sérieuse j’ai même ajouté 2 mots qui bougent sur FB sinon je suis sincère.

  192. Merci pour tes belles histoires BeeB.J’adore les conteurs qui nous apprennent toujours quelque chose.
    Lewis la grande classe !

  193. Merci BeeB,
    j’Adore Jerry Lewis… et d’ailleurs je n’ai vu passer qu’assez peu de “RIP” sur FB, comparé à d’autres…
    My favorite dish : Dr Jekyll et Mr Love mais tant d’autres choses aussi, la pantomime et des souvenirs d’enfance….
    En modèle court, celui-ci est tout à fait excellent …
    https://www.youtube.com/watch?v=Q4v8UdkTx30
    La machine à écrire oui je suis allé voir du coup, je m’en souviens…
    Quant à ton article, super…!
    Ça a l’air bien chargé comme film, ça m’a fait penser à celui de Roberto Begnini (e bella la vita…)

  194. Merci cher Professor.
    Ceci permet de dire que l’on est jamais au courant de tout, il y a encore tant a découvrir …

  195. Comment décrire une forte émotion ? C’est le challenge que doit surmonter tout artiste devant une page, ou une toile, blanche. Quels mots pour écrire une phrase ? Pour remplir une page alors que le cœur bat plus rapidement et que les sentiments s’entremêlent et nous chahutent ?
    Bravo pour cet exploit et merci de nous faire partager un souvenir devenu depuis éprouvant et empli de tristesse; et peut être de regret. Il ne nous reste plus que les génies, et artistes maudits, pour nous aider à supporter le quotidien.
    Prends ton temps et fouille bien dans ton cerveau pour nous faire partager encore de grands souvenirs.
    Courage and keep on rockin’!!!!

  196. Philippe M.
    Je ne peux qu’approuver ton commentaire, et d’ailleurs la citation en exergue de la note te le confirmera.
    Mais dans ce cas, on est au comble du malheur.
    C’est d’ailleurs pourquoi, j’ai eu un mal fou à écrire cet article. Pour tout dire, je n’ai jamais eu autant de mal à trouver les mots d’une note, tellement ce fut douloureux de rédiger en pensant à ces moutards suivant ce clown vers la chambre à gaz. Et en pensant aussi à Lewis acteur, metteur en scène de ce film trop vite enterré.
    Keep On Boppin’
    Réponse 1er Mogane 11h

  197. J’ai toujours pensé que pour être un clown il fallait avoir beaucoup souffert et, très jeune, je n’ai jamais ri des acrobaties des clowns. A l’exception de Buster Keaton, le Maître des Maîtres, jamais un Charlie Chaplin, ou Laurel & Hardy, ou autre, m’a fait éclater de rire. Je crois que j’avais trop de compassion et ne pouvais apprécier leur Art que lorsqu’ils abandonnaient les “clowneries”, comme dans “Modern Times”, le chef d’oeuvre : “The Dictator”, “The Kid”, “City Lights”,….. Et ce film me semble être dans cette lignée. Pure poésie où la tristesse se mêle au rire. En définitif, la vie!!! Je crois que Jerry Lewis ne fut pas prophète en son pays car il était le reflet de leur médiocrité.

  198. Il faut beaucoup de talent, de sensibilité et de générosité pour faire rire le monde,. Enfant bien sûr j’adorais les clowns etJerry avait une place d’honneur dans mon petit coeur; c’est qu’il swinguait bien en plus le gars, il avait tout pour me plaire !
    Quelle belle histoire prof, ça d’est du beau souvenir ; Joli partage, merci !

  199. Quelle chance ! J’ai rêvé toute ma vie de le croiser au moins une fois … Fan depuis l’enfance et déjà pour des raisons d’adulte, je partage en tous points ton analyse et je l’ai lue avec ravissement. Les quelques personnes qui ont vu le film dans son entier en parlant comme d’un film magnifique.
    Je crois que j’ai tout lu et vu de lui et sur lui depuis 50 ans environ. Alors, il ne m’intéresse pas, il me PASSIONNE. Frappée en fin de compte par son SÉRIEUX, lui à qui on reproche de ne savoir faire que des grimaces !!! Merci à toi !

  200. Faut pas t’inquiéter, tu n’es, hélas, pas seul(e). Mais ce type était foutrement humain, doté d’un tel volume d’empathie qu’il aurait pu solder 365/365. Et en plus, il savait TOUT faire : danser, chanter, grimacer, imaginer, jouer, acter, réaliser etc …….. Je te laisse regarder cette vidéo et voir comment il bouge. Tu m’en diras des nouvelles !
    https://youtu.be/KkGTwmJxHA0
    Et merci

  201. Et bien là….. en 10 minutes…. le temps que j’lise à mon aise, tu m’as TOTALEMENT réconcilié avec Lewis, que je n’pouvais pas supporter!!!!
    Merci Beeb!!

    • @Anne-Marie
      Faut pas t’inquiéter, tu n’es, hélas, pas seul(e). Mais ce type était foutrement humain, doté d’un tel volume d’empathie qu’il aurait pu solder 365/365. Et en plus, il savait TOUT faire : danser, chanter, grimacer, imaginer, jouer, acter, réaliser etc …….. Je te laisse regarder cette vidéo et voir comment il bouge. Tu m’en diras des nouvelles !
      https://youtu.be/KkGTwmJxHA0
      Et merci

  202. Il est tout à fait juste de dire que “les prétendus historiens de la période 75-79 se feront un devoir de ne pas le mentionner dans leurs livres savants.”
    Preuve en est que ce fanzine, un tantinet iconoclaste et très bien fait, ne figure même dans l’ouvrage “Fanzines” de Tills Triggs, pourtant une référence en la matière !

  203. Cher Professor
    Merci beaucoup pour vos lumières qui me font du bien dans la tête, dans les oreilles et dans la culotte. Votre dévouèche.

  204. En réponse au message d’Hal, ce ne sont pas deux (mille pardons Brenda Jackson and R.I.P.) mais trois femmes que nous découvrons dans Sneakers:
    Brenda Jackson et sa plume acérée, Éveline Coutas reine du réflex, Nora Geller et ses brèves improbables où l’on apprend avec effroi une amitié entre David Bowie et…Michel Sardou! Mais ça,c’ était y’a longtemps!
    Bref un univers parfait où la notion de “parité” annonée par nos politiques et consorts, n’existait même pas: normal, c’était déjà fait!

    Keep on rocking’!
    Sheena

  205. Référence au commentaire du dessous : En parlant de Romero, il est frappant de constater que l’édito de la page deux du zine avait pour titre “Faire-part”.
    Concernant la version papier, nous en avons retrouvé une vingtaine, en état neuf, hormis les agrafes qui sont un peu rouillées. Nous réfléchissons à un moyen de les mettre en vente.
    Quoiqu’il en soit, c’est vrai que ce journal-là était vraiment une histoire d’amour avec le rock. D’ailleurs, dans “Sneakers”, il y a le mot cœur (le moqueur ?)
    Dans l’équipe rédactionnelle, il y avait aussi deux nanas dont Brenda Jackson !

    Ouèche (comme dit not’ PRéZiDaN)
    Hal Véole

  206. La pépite de l’année ressurgie d’entre les morts, puisqu’il est écrit en avant dernière page “abonnez vous sous peine de mort… du journal, évidemment”. Bel hommage indirect à Romero!

    Hybridation rock’ rollienne d’un Charlie et d’une rubrique à brac de Gotlib, ce fanzine vaut le coup d’œil (maquette, dessins sublimes, photographies décalées comme on les aime) et le coup de lecture.
    C’est d’ailleurs à la lecture de Sneakers qu’on s’aperçoit de la vacuité de la plupart des papiers “officiels”, autocentrés, sans contenu et totalement détachés de la réalité.

    Je ne connais ni D. Benoiste ni V. Finlay, mais une chose est certaine: ces deux personnes vivaient le rock, de l’intérieur, au plus près des artistes.
    La preuve, ces articles sur Dave Edmunds et Tom Petty. Sûr que les deux gaillards ont dû passer un excellent moment en leur compagnie !
    Le sommet: il l y a même une femme photographe dans l’équipe, ce qui n’était pas gagné en 77. Ces messieurs étaient rock,certes, mais pas machos pour deux sous . On s’incline.

    La question qui fâche: où trouver la version papier???

    Mille mercis Hal pour cette belle découverte .

  207. Un article de Jean-William Thoury page 5 et 6 sur le festival de Mont de Marsan très intéressant.
    Keep on Rockin

  208. Alors là je dis chapeau bas et 1000 mercis Hal Véole vraiment dommage que cette revue n’ait pas eu plus de numéros, c’est vraiment le genre que j’affectionne.
    messieurs dames bravo votre revue était extra

  209. J’ai fais partie de l’équipe à l’origine de ce seul et unique numéro
    Voir article sur les Hot Rods à Mont de Marsan
    Avec Agnès Michel Richard Ancelot Gerard Rose et Dominique Benoiste

  210. Et bien voilà. J’ai regardé du début à la fin. Je ne vais pas m’attarder sur l’ histoire (tu en parles mieux que moi). Mais quel bonheur pour les oreilles. Me replonger dans ces années là…..!!!! Que du bonheur et ô combien d’émotions !!!!! Merci Beeb .

  211. Génial et hyper bien vu pour la play list avec les clins d’oeil aux séquelles de “La Nuit des Morts-Vivants”. C’est vrai que le retentissement de l’oeuvre de Romero sur le rock est grand !

  212. Encore une grande démonstration de la clairvoyance de notre PRéZiDaN ! L’actualité récente vient de le démontrer ….. Ouèche

  213. J’ai pas mal écouté les Meteors quand j’étais petiot, j’ai pu les voir à Perpignan où Paul a craqué au bout d’une heure de concert, trop de tension + baston devant la scène ! …Ça l’a gonflé et il s’est cassé en gueulant «Allez tous vous faire foutre».

  214. J’ai tout compris !
    C’est à dire rien du tout ! sauf qu’il y a du vent dans mon poste de télé.

  215. Que voila encore un article original sur le grand Chuck Berry. On en apprend beaucoup grace à toi.
    Un gros merci Prof

  216. Dear Professor!! Je ne connaissais pas ce groupe et voilà ce manque réparé : https://www.youtube.com/watch?v=gMtuxDb_VP4 est écouté en boucle depuis ce matin. L’énergie aidant à se bouger pour entamer cette semaine qui sera certainement pleine de surprises. De surprise en surprise et celle ci est de taille !! Bonne semaine et une bonne santé rock ‘n rollienne comme d’habitude !!!! Keep on rockin’!!!! Philippe

  217. Avec Link Wray, l’un des premiers vrais esthètes de la guitare rock. Je reconnais sa patte et sa portée, hélas – et en dépit de nombreux efforts – la musique des Shadows m’a toujours bien cassé les couilles.
    Merci pour ce super article.

  218. Hébé Beeb qu’est ce que tu lui mets D’un autre coté l’animal ne gagnait pas assez de sous avant de faire le sandwich et son dernier album à peu prés écoutable en entier date d’il y a presque un quart de siècle J’ai bien vu la première reformulation des stooges avec ron , ils ont fait “fun house” en entier à la note près C’était assez troublant je me suis demandé s’ils ne jouaient pas en playback , mais bon les gens avaient l’air ravis Pas longtemps après j’ai carrément jeté à la poubelle leur album pourri Ceci dit j’ai rencontré Ron et Iggy qui étaient très sympas , mais valait mieux pas aborder des sujets politiques et sociaux avec eux , un indice ils n’auraient certainement pas voté pour Hillary

  219. Après de délicieux Martien-movie de Noël dernier présentant la petite Pia Zadora fraîchement débarquée de l’espace, Father Beeb Hôpô récidive avec une Margot Kidder aux prises , 5 ans avant Amityville , avec les forces du mal dans une maison tout aussi accueillante.

    Tous les ingrédients du film noëlesque y sont: chants de nativité, décos kitschissimes façon bûche aux marrons, croc de boucher pour gibier, sac plastique étouffeur de dinde, ficelle à rôti, et bien sûr, l’éternelle bande de jeunes adolescentes au QI inférieur à celui d’un plateau de fruits de mer.
    Le cru 2016 est épatant et je vous le conseille.

    Viv’ment Noël prochain!

  220. Quand tu fais les choses, tu les fais en grand !!! C’est le pétard de fin d”année !! :-) :-) Content de voir que tu te remets au taff. Tu nous manquais. Bon courage !!!! Keep on rockin’!!!! Avec toute mon amitié et mes meilleurs voeux !!

  221. Vive le vent !
    Vive le vent!
    Vive le vent d’hiver !
    une chouette playlist
    avec un chouette nanar !
    merci Beeb !
    Merry Christmas to you !!

  222. Réponse à Vincent :

    La basse qui figure sur la vignette est une Hopf Studio Bass, très employée par Ian Kilmister lors de son passage pas sage dans Hawkwind. Elle a été déclinée aussi en guitare 6 cordes.
    Prof.

  223. Cela m’a fait la même chose quand j’ai serré la pogne à Ronnie Dawson …Mon respect à Les Paul !

  224. Également un très beau témoignage sur la façon de filmer d’une époque.
    J’aime ces plans très ( trop?) serrés et les jeux de profondeur de champ qui manquent cruellement aux vidéos et photos “boring” et lisses de notre temps.
    Vidéastes et photographes du 21e millénaire, de grâce, rapprochez-vous et ouvrez vos diaphragmes!

  225. Réponse à Larry :

    Merci pour vos éclaircissements, mais cette note a été écrite il y a pratiquement 10 ans. Et à cette époque je ne connaissais pas grand’chose au jazz. Mais si vous lisez :
    http://www.bebopo.biz/three-little-bops-part-2-shorty-rodgers-shelly-manne-la-musique/ vous verrez que votre analyse est quasi conforme à la mienne. Et qu’on retrouve tous les noms que vous citez. Car, n’y connaissant que couic, je m’étais documenté auprès d’amateurs éclairés.

    Ceci étant, je maintiens, au risque de me noyer dans l’erreur, que le tempo de batterie est bien calé sur ceux de Ralph Jones (le batteur des Comets) ou Dickie Harrell (l’un des batteurs de Gene Vincent) et bien d’autres, tout en adhérant à votre analyse sociologique.
    Ouèche.
    Prof.

  226. Oui pour votre analyse musicologique.

    Mais…

    Si, “techniquement”, la musique correspond en effet à ce que vous décrivez, le “son” qu’elle possède ici relève plus du be-bop, du cool jazz, voire du hard-bop. C’est d’ailleurs à cet univers des clubs de jazz (urbains !) de la fin des années 50 que tout le cartoon fait référence, qu’il s’agisse de la clientèle de ces clubs (adultes upper middle class friqués, et pas teenagers ou autre “greasers”), ou du look vestimentaire des Three Little Bops. Et il convient de rajouter à tout cela le bref (mais excellent, soit dit en passant), riff de trompette du loup dans sa marmite en enfer).

    Bref, nous sommes en plein dans un univers jazz, et pas rock, ni boogie, ni blues, malgré le tempo, à la lisière des univers Vegas/Sinatra (pour les clients) et beatniks de Greenwich Village…

    Nous sommes donc bien loin de “Be bop a lula”, me semble-t-il… Et beaucoup plus proches de Shelly Manne, Shorty Rogers et Barney Kessel… Comme par hasard ! ;-)

  227. Beau billet encore une fois…. Mon expérience Meteors arriva tout juste quand pour moi, les punks bands commençaient à s’auto singer à la mi 80’s et que l’ennui commençait à poindre… Je commença même à l’époque, alors tout jeunôt, à 17 balais, une émission radio uniquement dédié au psycho, Cramps en tête, évidemment, même si ils faisaient figure d’OVNIS même dans le genre… Mais c’était le seul ancrage musical qu’on arrivait à leur reconnaître à l’époque. Les Meteors demeuraient en tête de file. Puis, quand tout cela se mit à grossir, cela devint de la merde, comme d’hab’ hein, avec même des mouvances radicales et fascisantes (pourquoi tant de haine et de connerie même dans la musique ?) . Bref, dés que la grande populace s’accapare un mouvement, cela devient de la merde hype et sans goût… Les Meteors restent une vraie référence et le père Paul a toujours défendu son bifteack rock’n’roll… Merci Beeb !

  228. Merci beaucoup de tes bons goûts musicaux,et autres, ET surtout de les partager
    Tu as sûrement beaucoup de bons points communs avec toutes ces belles personnes
    Good soul et Respect

  229. Ah ben là d’accord ! j’aime bien écouter les Ramones, en concert, de la bonne époque ! ça change des Bowie-clips insipides de la télé !

  230. Les manques de Google viennent s’ajouter au trop lourd tribu (!) que John Trudell a payé pour avoir osé brûler la bannière étoilée : l’incendie CRIMINEL (attribué au FBI) de sa maison dans laquelle se trouvaient sa femme (enceinte) et ses trois enfants.Tous morts brûlés vifs.
    Une septième peine supplémentaire en quelque sorte !
    Sans parler du silence autour de son décès.
    C’est grâce à ce blog que Jean-Pierre Dionnet l’a appris. C’est dire.
    Ouèche !
    Prof.

  231. Salut Beeb
    Merci pour la transcription de ce discours auquel j’adhère à 100 pour cent . j’ai voulu allez voir un peu plus loin sur le lien :American Indian Association. Et bien figure toi que cette page est déclarée malveillante par google ..ce n’est pas très étonnant …mais quand même …ça trou le cul !
    Amitié !
    Emmanuel

  232. Ce qui est marrant c’est que j’ai posté ça aussi sur mon Fb, mais il y a plus d’une heure :
    “Vu toutes les conneries que j’entends sur la mort de Bowie, et notamment celles des journalistes et autres personnalités, je me demande si, pour commenter ses obsèques, il ne faudrait pas ressusciter Léon Zitrone ?”
    Ouèche ?

  233. Au fait, ras le bol du coup des yeux vairons.
    Yeux vairons= deux yeux de couleurs différentes
    Bowie= une pupille toujours dilatée à la suite d’une bagarre. Il n’y a qu’à regarder les pochettes. C’est à croire que tous les critiques sont malvoyants et rabâchent ce que les autres ont dit avant eux sans vérifier les source.

    Henri va être content, la 2 taratatate ce soir avec??????
    Avec?????
    Allez, un effort!

  234. Cerise sur le cake:

    Amanda Lear sur BFM télé: ” David et moi nous sommes beaucoup moins vus après avoir rompu”.

    Qui dit mieux?! Les enchères sont ouvertes!

  235. Je viens de voir “C à vous” (France 5) dont le thème était, devinez ?, la mort et donc l’encensement de LUI.

    Parmi les invités, l’incontournable Manoeuvre qui tirait une gueule pas possible passeque les autres – dont Nagui – lui bouffait la parole, le savoir et donc la vedette. C’était jouissif au possible pour la non manoeuvrière que je suis !

    Dame Suze

  236. Désopilant les commentaires ! Manquerait plus que Denisot s’invite ! Et que, taratata, Naguy nous sorte une bande inédite avec Bowie !
    Quand on pense que tout ça c’est pour faire vendre des disques dont plus personne ne veut !

  237. Tout bon Prof’!
    Le grand manitou du rock ” manœuvre” sur toutes les chaînes et ça en devient grotesquement grotesque.
    Même Drucker qui, comme Philou, connaît la galaxie toute entière sinon plus, s’y met:
    “quand je l’ai reçu sur le plateau, ( à l’époque, donc) “c’est comme si j’avais reçu Jimi……
    —-mais non, pas Hendrix pauvres de nous,
    ” Jimmy Carter”!!!!!!

    Peut-on encore descendre plus bas??

  238. Ce pays ne sait rien faire d’autres que des commémos. Là, on est barré pour encore une journée avec drapeaux en berne machintoussa.
    A chaque fois qu’il y en a un qui meurt, il est plus grand que le mort précédent qui était plus gigantesque de celui d’avant avant, etc ….
    Quant à Manœuvre et Bowie, j’ai écrit ceci sur mon mur Facebook : “Le grand créateur du XXe siècle”, nous dit Manoeuvre. Si c’est lui qui le dit, raison de plus pour en douter ! Ouèche”.
    Ce mec est dans la surenchère permanente et il n’a plus rien à dire depuis très longtemps. Comme la plupart des rock-critics d’ailleurs.
    Quant à Bowie et moi, je n’ai jamais acheté ses albums. Par contre j’en ai écouté beaucoup trop. J’aime pas, point barre ! Et je ne suis pas si sûr qu’il soit aussi grand qu’un Hendrix. Par exemple.
    Ouèche !

  239. Déclaration éclairée du grand Philou (filou) Manœuvre:
    “David Bowie était le plus grand musicien contemporain de notre siècle.”
    Encore un qui n’a pas lu la bonne fiche : musique contemporaine,c’était Boulez il y a quelques jours….
    Il a d’ailleurs dû s’en apercevoir car il parle à présent de pop et de musique multiforme.
    Les dithyrambes médiatiques sur cette icône à laquelle je voue par ailleurs le plus grand respect, aura au moins un effet positif : recouvrir la commémo Balavoine qui nous submerge depuis un mois..
    Évidemment, restera Manœuvre……

  240. Je trouve ça vraiment chouette ,j’ai une petite idée sur une poignée de porte avec un vieux manche de gratte pour ma cave …à suivre !

  241. Merci prof,
    je ne connaissais ces phantasmatiques modèles de toilettes qui vont me permettre de recustomiser intégralement mes toilettes.
    Comme quoi, Choron ou pas, on en revient toujours à Duchamp, père de la modernité, qui, s’il jouait aux échecs plutôt que de la guitare, nous a laissé un bref clin d’œil sur ce qu’allait devenir le XXe siècle: un urinoir, même !

  242. Oui Coluche et les dragées Fuca ont largement contribué aux renouvellements des chasses d’eau nationales et des cuvettes en porcelaine de Montqul.
    Mais n’oublions pas, n’oublions jamais que Coluche aimait beaucoup les haricots blancs qu’il appelait les Forces Françaises de l’Intérieur !

  243. Merci Chère Chi-na
    Effectivement, effectivement.
    Ajoutons quand même à cet ét(r)onnant tableau des 80ties, l’une des émissions de Canal+ (alors balbutiant) à destination des plus jeunes : Cabou-cadin, en clair : Caca boudin.
    Toutefois nos amis guitaristes, au vue de leurs diarrhées frénétiques, connaissent aussi les bienfaits du Smecta ou du pécu molletonné triple épaisseur. J’en veux pour preuve :
    http://www.bebopo.biz/sic-transit/
    http://www.bebopo.biz/royal-flush-chasse-gardee/
    http://www.bebopo.biz/le-siege/
    Ouèche !
    Prof.

  244. Finalement les années 80 étaient très “pipi-caca-popo”.

    Notons entre autres Gotainer et son ” vilain Youki qui a mangé des bouts de caca” et le célèbre ” merde in France ( caca poum caca poum)” d’ un Dutronc gomminé-lunetté-perfectosé.
    Sans oublier l’ art coluchien de repeindre les toilettes grâce aux vertus des dragées Fuca (ca).

    Preuve s’il en est : pendant que certain rendaient de vibrants hommages à la ouate, au rouge et noir et autre fadaises, d’autres avaient compris une chose , c’est que la crise nous avait déjà bel et bien rattrapés.
    Et que si sous les pavés, la plage étouffait encore et toujours , une bonne couche d’humour goudronné par dessus pouvait au moins nous éviter de déraper sur les crottes à venir.