LeS RaMoNeS et MaRTiN SCoRSeSe … et les autres !

Ramones and Marty Scorsese - Bop Pills

Ramones and Marty Scorsese - Bop PillsLes Ramones et Marty Scorsese, pourquoi pas. Car cela ne vous aura certainement pas échappé, l’année qui s’achève aura été celle de la remarquable commémoration du quarantième anniversaire des Ramones. En fait, leur première scène (Performance Studio, E Street) le 30 mars 1974. Mais n’oublions pas que le combo s’est formé le 10 janvier 1974. De même l’achat d’une basse Dan Armstrong (Dee Dee) et d’une Mosrite bleue (Johnny) chez Manny’s (48th Street NYC) le 27 janvier 1974.
La célébration a été dignement consacrée en août dernier par tout ce que Nouillorque compte de survivants de la Factory, de rescapés du C.B.G.B’s et de miraculés du Max Kansas City.
Toutefois les honneurs rendus à Johnny Ramone pour le dixième anniversaire de sa mort (15 septembre 2004) sont aussi l’une des pierres angulaires de cette frénésie.
Apothéose (si l’on ose ainsi dire) ou cerise sur le gâteau (comme l’aurait dit Cherry Vanilla) : Tommy qui, passant l’arme à gauche en juillet, fait des Ramones le premier groupe de rock dont tous les membres fondateurs sont morts. Sinistre inauguration.
Ou vernissage ?
Car une expo Dee Dee Ramone s’ouvre du 10 au 31 décembre 2014. Lieu : le Chelsea Hotel qui a vu passer dans ses chambres un sacré contingent de déglingués. Chelsea Hotel est aussi le titre d’un livre écrit par le premier bassiste des quatre véritables faux-frères.

Franchissant une marche de progression le 13 janvier prochain, journée de lancement mondial du babillard (My Life As A Ramone) de Marky Ramone (qui non content d’être band leader de Wardogs s’est reconverti dans le merchandising – sauce tomate et bonbons vendus sous sa propre licence -), ce grand zim-bam-boum va perdurer jusqu’en 2016 et même au-delà, puisque Martin “Marty” Scorsese promet un long métrage consacré aux affreux du Queens (dont il est aussi originaire) à l’occasion du… 40ème anniversaire (on ne rit pas dans l’fond !) de la sortie de la première épître des évangiles ramonesques, le 23 avril 1976. Des rumeurs insistantes circulent selon lesquelles il serait question d’un biopic dont le scénario n’est pas encore arrêté. Wait and see…

Peut-être vaudrait-il mieux un docu. Surtout quand on songe aux diamants que sont : The Last Waltz, No Direction Home : Bob Dylan, Shine A Light, George Harrison : Living In The Material World. Et aussi à la série chapeautée par le réalisateur : “Martin Scorsese Present The Blues – A Musical Journey et à l’épisode que Scorse a réalisé pour icelle : Feel Like Going Home, habilement converti en français sous le titre Du Mali au Mississipi… On dirait pas, mais ça colle franchement au texte !
De toute manière, tant qu’il n’y aura pas DiCaprio dans le rôle de Joey, il est permis de rêver.
Mais je me disperse, comme disait Xerxès. Je l’aime bien, celle-là !

Ramones and Marty Scorsese - Bop PillsN’empêche, va falloir qu’il se dépêche Martin. Car, Silence, son prochain film, devrait sortir dans un an. Entre autres retombées escomptées : les Oscars 2016. Dont un pour la réalisation. Rien que ça.
Si l’on ajoute tous ses (trop ?) nombreux projets (parmi lesquels une nouvelle série télé dépourvue de titre à ce jour, coproduite pour HBO avec Mick Jagger et dont le fils James pourrait arracher l’un des principaux rôles), il va avoir du pain sur la planche. Alors peut-être que le projet “Les Ramones et Marty Scorsese”, ça ne se fera peut-être pas.

Tant qu’on y est, et en faisant un parallèle avec les films “mafieux” du réalisateur, il est quand même marrant de constater que tous les clans (familles ?) issus des Ramones ont décidé d’enterrer la hache d’une guerre de tranchées qui battait son plein au moment de l’annonce du film. Ça dynamitait même façon peuzeule.
Or, subitement, d’un seul coup d’un seul, silence dans les grandes plaines nouillorquaises. On entend même, et rien d’autre, que les chiens de prairies. Sage décision : ça aurait fait mauvais genre si les querelles intestines avaient perduré au moment de sa sortie.
Et puis, hé ! hé ! L’union des familles fait la force … des profits ! On n’est pas chez les Ramones et Marty Scorsese
We’re a happy family !
Iz’nit ?

Or, comme un bonheur ne vient jamais seul dit-on, il serait également question d’une comédie musicale relatant l’histoire des huit bras cassés dont quatre instiguèrent comme des grands, le punk-rock à eux tout seuls. Là, je ne suis pas certain que ce soit une goude niouze. Le doo-wop en musical, ça le fait. Mais pour ce qui est du rock ramonesque mis en scène à Broadway, il est permis d’émettre de sérieux doutes et de craindre le pire, Anna. Hu ! Hu !
Néanmoins, espoir il y a, quand on sait tout ce qui a été balancé sur les scènes de la 42ème et des rues avoisinantes. Et qui a constitué de franches surprises. Subséquemment, il est donc permis de rêver et, osons, d’espérer. Prions ensemble mes frères et sœurs…

Bop-Pills Dee-Dee ExhibitionTout ceci prouve que les Ramones qui n’ont jamais été au Top Ten du Billboard, ni dans le Top 20, ni dans le Top 30, tant pour les simples que pour les longs jeux sont une valeur montante. Des bons du… trésor.
Une fois morts et enterrés.
Réduits à l’état de marque déposée.
Eux qui se voulaient intrinsèquement un concept et qui conceptualisèrent d’un point de vue radical le rock à partir de 1976 !
Triste, affligeant.

Alors, un conseil à tous les rockers (je crois en être) boursicoteurs (je suis convaincu de ne pas en être, mon banquier me l’a souvent fait très clairement comprendre par lettres recommandées A.R.) : si je vois monter les prix des disques et des objets estampillés Ramones de manière un peu trop évidente (*), je vous envoie Joe Pesci et Frank Vincent !
Ils savent manier l’étau de menuisier. Parfois même très tard.
A bon entendeur…
Ouèche !

Professor BeeB HôPô

(*) Mais, là encore, on peut craindre le pire, car la basse Precision Fender de Dee Dee (le véritable artiste du groupe) a été  adjugée $37,694.48 (soit €30 680.84) aux enchères en octobre dernier. Une paille ! Sans parler d’une réédition de ladite basse par Fender qui sera dévoilée lors de cet événement.

Bop-Pills_Trait_rouge

Professor
A propos Professor 363 Articles
- Gabba Gabba Hey ! - Hey Ho Let’s Go ! - Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ! - Bop Bop Ba Doo Bop ! - Beedoo beedoo beedoo, beedoo wap -hun hun - Bip Bop Boum - Pom Pom Pi Dou - Papa Mmm Papa Mow Mow - M'enfin

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*