JoHNNy HaLLyDay au PayS DeS ViVaNTS

JoHNNy HaLLyDay au PayS DeS ViVaNTS
JoHNNy HaLLyDay au PayS DeS ViVaNTS
5 (99.2%) 50 vote[s]

JoHNNy HaLLyDay au PayS DeS ViVaNTS

Pour le Johnny Hallyday Circus et ce concert démentiel à La Baule le 19 août 1972 (où je suis rentré en me glissant sous le chapiteau) avec un Tommy Brown au top.

Pour Hendrix, pour Jimmy Page, pour les musiciens du McCartney Group, pour Greg Zlap (Greg Szlapczynsk) – que j’ai eu comme prof au temps où il enseignait à l’Utopia -, et tous les autres. Johnny Hallyday avait un talent fou pour détecter les meilleurs musiciens du moment et les prendre pour l’accompagner…

Pour m’avoir fait découvrir Phil Spector, Eddie Cochran et les Rocks Les Plus Terribles, pour Uptight, pour les nanards dans lesquels qu’il a tournés (ex : D’où viens-tu Johnny ?, A Tout Casser, Le Spécialiste, etc.), pour Godart (le plus con des Suisses pro-chinois disaient les situationnistes), pour le Parc des Princes, pour le Stade de France, pour certains duos, pour Cartes Postales d’Alabama.

Et dans ces trois morceaux  (Je Suis Né Dans La Rue, Voyage au Pays des Vivants et A Tout Casser) planent, déjà, dans l’ombre des Cream, l’envol de Led Zeppelin.
Rien que pour tout ça, respect. Et R.I.P. JoHNNy HaLLyDay au PayS DeS ViVaNTS

Quant au reste, c’est affaire de goût.
Akeu ouèche !

Prof.

 

Professor
A propos Professor 374 Articles
- Gabba Gabba Hey ! - Hey Ho Let’s Go ! - Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ! - Bop Bop Ba Doo Bop ! - Beedoo beedoo beedoo, beedoo wap -hun hun - Bip Bop Boum - Pom Pom Pi Dou - Papa Mmm Papa Mow Mow - M'enfin

5 Commentaires

  1. J’ai toujours été horripilé par l’escroquerie intellectuelle qui entourait ce mec, puis quand il est décédé, je me suis rendu compte que je perdais un élément non-négligeable d’une culture imprégnée de lui à un point que je n’aurais absolument pas soupçonné de prime abord, et je me suis également senti très peiné pour tous ceux qui ressentiraient un chagrin sincère, ceux de la vie desquels il faisait vraiment partie.

  2. Effectivement, c’est une histoire de goût mais ce garçon a eu le mérite de fédérer un fan club de gens hallucinants, complètement dingues de lui, parfois un peu ringards, un peu paumés, sans grande connaissance de RnR mais , pour la plupart, prenant un plaisir immense à écouter sa musique… c’est ce qui compte. Ensuite, il a aussi agglutiné contre lui, l’establishment intello / arty / urbain / factory velveto branchié du même RnR qui considérait l’exécration du bonhomme comme une rosette de grand chevalier de la hype au revers de leur perfecto de marque. Pour cela, j’ai, pour lui, une affection particulière…

  3. Pas une grande fan. Musicalement je ne m’y connais pas. Comme je te l’ai déjà dis, je fonctionne au coup de cœur. Mais je reconnais que c’était un sacré personnage et qu’il va manquer à beaucoup de fans.

1 Rétrolien / Ping

  1. Eddie Floyd, Big Bird | BoP-PiLLS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*