JoHNNy RaMoNe – A L’iNTéRieuR Du CéNoTaPHe –

JoHNNy RaMoNe - A L'iNTéRieuR Du CéNoTaPHe -

Le week-end prochain, journées du patrimoine. Lors des journées de 2015, rappelez-vous, je vous avais emmenés (merci Gogol), visiter les studios d’Abbey Road. Cette année, je me suis dit que ce serait bien de savoir ce qu’il y a l’intérieur du cénotaphe de Johnny Ramone, irascible guitariste des Ramones, groupe qui révolutionna le rock en trois albums.

Ledit cénotaphe est au Hollywood Forever Cemetery, célèbre cimetière hollywoodien, véritable champ d’honneur du show biz. Que l’on en juge :
– Mama Cass (chanteuse des Mamas and Papas);
– Douglas Fairbanks (premier Zorro du cinéma);
– Hattie McDaniels (première femme noire à recevoir un Oscar); 
– Kim Fowley (le Dorian Gray du rock’n’roll)
– Peter Lore (acteur si bien chanté par les Jazzbutchers);
– Jack Nitzsche (producteur – Ramones , Mink DeVille… – et compositeur de musique de films – Vol au-dessus d’un nid de coucou, Hot Spot -, etc);
– Nelson Riddle (mais si, rappelez-vous, la musique de Rio Bravo);
– Gidget Gein (en réalité Bradley Steward, ex-bassite de Marilyn Manson);
– Mel Blanc (la voix de Porky Pork, Duffy Duck, Sylvestre, Bugs Bunny, Woody Woodpecker, etc), tous y reposent. Et ce ne sont pas les seuls.

L’endroit a même servi à Gary Newman pour y enregistrer, le 17 août 2013, un album live publié il y a deux ans.
Dans les allées du cimetière, on trouve aussi la tombe de Joe Dassin. Et même un autre cénotaphe, celui de Jane Mansfield pourtant enterrée en Pennsylvanie et dont l’opulente paire de poumons a dû faire fantasmer Johnny grand benêt amateur de gros bonnets.

Dans la partie des “pauvres” du Hollywood Forever Cemetery, se dresse la pierre tombale sous laquelle dort un certain Douglas Glenn Colvin, plus connu sous le nom de Dee Dee Ramone, présent dans les lieux depuis 2002 et frère d’armes du tyrannique Johnny. Lequel dit-on avait avait participé à une fête d’Halloween organisée dans ces funèbres allées et ses funestes azalées (*). Mais lorsqu’il aperçoit la pierre tombale de Dee Dee, il se dit que ce serait chouette d’avoir un endroit de la morkitu où les fans des Ramones puissent se recueillir devant au moins deux membres défunts. Johnny étant ce qu’il est, c’est à dire Johnny Ramone, il opte pour aller reposer éternellement au Garden Of Legends, le coin des célébrités. Sa stèle interstellaire se dresse à deux jets de pierres de celle de Hattie Mc Daniels. Linda Ramone dira plus tard que son époux et Hattie sont côte à côte, mais une allée les sépare. Ben voyons !
On n’ose interpréter ses paroles.
On note tout de même que le ramonique monument est devenu l’un des principaux points d’attractions du cimetière. Pauvre Dee Dee. Encore la portion congrue du groupe, alors qu’il en était le génie créatif. Remarque perso : qu’en aurait-il été si Johnny avait eu l’idée de se faire enterrer à côté de Dee Dee ? Une course poursuite infernale digne des personnages vocalisés par Mel Blanc ?

Cette visite tombe (!), hasard du calendrier, presque pile poil le 15 septembre, jour anniversaire du décès de Johnny en 2004 (**). Selon ses volontés, son corps avait été incinéré, le pot de cendres (!) donné à Linda, sa femme et ex-de Joey. Dans le cénotaphe, il n’y a donc rien des restes du défunt, ce qui est le propre de ce type de monument funéraire. En fait, dans un cénotaphe, il n’y a rien. Nada. C’est vide, c’est creux. Que dalle. A l’inverse du mausolée où tout ou partie des restes du macchabée sont dans le monument funéraire.
Si vous avez besoin d’une preuve, cliquez sur l’animation de arck-project. Puis, à l’aide du mulot ou de vos doigts (nous sommes bien à l’ère du didi-gital – dee dee gital – ?), vous pouvez retourner le monument dans tous les sens, il est vide.
Mais alors où est Johnny ? Il est et nulle part ailleurs.

Ouèche

Professor BeeB HôPô

(*) En fait je ne sais pas s’il y a des azalées, mais ça faisait jouli tout plein dans la phrase et ça la rythmait mieux. 

(**) Cet article est publié le 15 septembre 2019, soit quinze ans jour pour jour après de décès de Johnny, mais six jours avant le début des journées du patrimoine 2019. Je ferai donc humblement remarquer que pour une fois je ne suis pas en retard pour être en avance. Et toc !

Professor
A propos Professor 361 Articles
- Gabba Gabba Hey ! - Hey Ho Let’s Go ! - Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ! - Bop Bop Ba Doo Bop ! - Beedoo beedoo beedoo, beedoo wap -hun hun - Bip Bop Boum - Pom Pom Pi Dou - Papa Mmm Papa Mow Mow - M'enfin

11 Commentaires

  1. Un seul album a suffi à révolutionner le rock en 1976. C’était déjà pas mal! Quant à Johnny, il fut peut être le moins intéressant de la bande. Non pas parce qu’il votait Républicain (et le revendiquait) mais bien parce qu’il collabora très peu au coté artistique et qu’il obligea les autres à tourner comme des malade pour gagner de l’argent.

    • Beaucoup ont reproché à JR de ne pas avoir contribué au côté artistique des Ramones, ce qui reste à prouver. Mais il est vrai que, dictateur dans l’âme, il a permis aux autres de s’épanouir en tenant tout bonnement les cordons de la bourse et en veillant à tout, même au moindre détail.
      Dee Dee dans son livre “Poison Heart” (Mort aux Ramones, titre français) le remerciera sur ce plan-là.
      Ouèche
      Professor BeeB HôPô

  2. Bel article encore une fois. Bien documenté épitoussa..
    Au fait, à quand quelques mots sur Dick Rivers, le seul français à avoir vraiment bousculé les choses en France en 1961 et à être resté authentique ?
    Et la prochaine playlist ?

  3. Hello ! tres amusant le 3D, j’adore, mais je ne comprends pas pourquoi il voulait être près de Hattie McDaniel car il est sans cesse répété dans les revues que Johnny était un pro-nazi, ce qui fait qu’il n’attire pas ma sympathie, par contre je ne savais pas que Kim Fowley était mort, ce qui explique pourquoi ses CD sont introuvables en ce moment

    • Avé,
      Ton commentaire appelle plusieurs réponses :
      1) Il n’a jamais été dit que Johnny Ramone voulait être près de Hattie Mc Daniels, c’est juste une constatation de Linda Ramone.
      2) Johnny Ramone n’a jamais été un pro-nazi. Très à droite oui, pro-nazi jamais, fasciné par l’attirail nazi oui …. un peu comme Ron Asheton ou Lemmy ou Dee Dee.
      3) Lis bien cet autre article sur Johnny Ramone
      4) Les cédés de Kim Fowley sont trouvables un peu partout sur l’Internet. La preuve ? Clique là =>: Kim Fowley

      Marrant le widget, hein ?
      Bonne soirée et merci d’être aussi fidèle
      Ouèche !
      Prof.

  4. le touch & drag marche bien…! Que dalle dans la dalle mais il a quand-même trouvé des gens pour écrire des trucs dessus…
    Bel article avec le lien au 1er article… que je viens de lire aussi (ou relire) avec délectation… Les deux font la paire, comme les deux vrais faux frères , super ! Merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*