Un PRoGRaMMe Peu CoMMuN : CeLui Du Pr BeeB HôPô !!!

Un Programme peu commun

 Un PRoGRaMMe Peu CoMMuN : CeLui Du Pr BeeB HôPô !!!

Beebopeurs, Beebopeuzes,
Beebopettes, Beebopets,

un programme peu communSpéculant tel un spéculos sur le ouikénne où plus rien n’est autorisé en matière électorale, j’en profite pour vous annoncer que j’ai maintenu ma candidature puisque s’il y a un entre deux tours, il y doit avoir un entre deux candidats officiels. C’est pourquoi, il faut qu’il soit porté à vos connaissances, même si vous les perdez, les fameuses “promesses pectorales”, en réalité  les 17 points de mon programme  qui est le mien tel le plat pays qui est le sien ou celui de Mathilde qui est revenue. C’est un projet très précis sur lequel le pape n’aura pas à chantourner ni se coincer puisque lorsque c’est concis y’a bulle. Et c’est sans arrière-pensée que ce train de mesures se mettra en place dans un grand bond en avant. Bon Bond, my name is James, James Bond, que seuls les kangourous kangouroutés en éminent slip kangourou connaissent puisqu’il sont menés en petits bateaux par d’autres capitaines de pédalos récitant à tue-tête ces verres de Charles Baudelaire, éminent œnologue au onzième degré en matière de rade  : “Qu’il était beau mon pédalo, En rade dans la vaste rade, Ô mon beau rafiot et son beau bosco, Parés des couleurs du merlu et de celles de la dorade”. Il est donc clairement démontré que mon projet n’est pas un vague projet, mais une vague que je sens monter telle la marée montante et descendante, montante et descendante, montante et descendante : vite que l’on m’apporte un seau.

Le temps est venu de poser et de résoudre nos maux de manière incohérente puisque l’incohérence et l’autre est rance. Qui a parlé des cétacés, dauphins aux gros dos qui, féroces soldats, mugissent devant nos plages de sable fin et de gars laids tout au long de nos côtes en long de nos fils et de nos compagnes ? Personne. Qui a parlé durant cette campagne des mini-stères et autres clystères : mystère et boule de gomme. Qui a dénoncé les aveugles et les amblyopes qui traversent la rue sans même jeter un œil, quitte à le ramasser plus tard, pour vérifier si le feu est rouge et, munis de leur canne blanche rétractable, franchissent visiblement les lignes jaunes maintenant repeintes en blanc ? Qui nous parle du drame affreux des daltoniens qui n’osent plus regarder les feux tricolores sans devenir fous quand les feux passent du rouge au vert, pauvres ères qui restent cloués dans les clous, bloqués, incrédules et tétanisés à l’orange, couleur que l’on ne leur jamais apprise ? Tout ça, que l’on m’excuse du pneu, ça me gonfle. Car de toute manière, comme je vous l’ai promis je ne changerai rien, puisque je ne ferai rien du tout du tout. Et que, moi, Pr BeeB HôPô je suis et serai le seul qui pourra tenir mes promesses.

A ces questions, comme aux précédentes, personne. La réponse est donc clairement éclaircie : personne, et s’ il y a personne, alors ouvre-lui la porte ! Ce que n’importe qui a pu voir, comme de bien entendu. Surtout les sourds muets. Et c’est normal, les sourds sont des grands mangeurs de sardines : les sourds dînent à l’huile. Voilà la teneur de mon programme peu commun !
Dès lors je ne dirai rien de nombreux sujets qu’il vaut mieux passer en sourdine à défaut de les passer en revue tel des comiques troupiers. Car ni Porcinet, pas plus que Gnafron, mes deux challangeurs mal langés, n’ont osé les aborder. Exemple : chacun sait que les étoiles illuminent la nuit. Or le soleil est une étoile. D’où l’interrogation : pourquoi le soleil ne nous éclaire-t-il pas la nuit, ce qui nous éviterait des factures d’électricité astronomiques et nous permettrait de ne pas changer d’heure d’hiver ou d’été ? Et aux sourds de manger leurs sardines russes, car les tsars dînent à l’huile. C’est encore la teneur de mon programme peu commun.
En vérité, je vous le dis et vous le redis et je vous le re-redis en ce samedi qui me dit rien pas grand’ chose, le soleil est une étoile alors pourquoi ne brille-t-il pas dans la nuit noire, surtout dans la Foirée Nouare ? D’aucuns me rétorquent sottement, les cuistres : “Mais le soleil est un astre”. A ceux-là je réponds du tacle au tacle : un astre au pluriel, c’est un désastre. Ou un des astres si l’on joue sur les mots à défaut de jouer au papa et à la maman. Il est donc enfin démontré que le soleil devrait briller la nuit s’il y mettait un peu du sien. C’est toute la teneur de mon programme peu commun

L’hypothèse de capteurs terrestres qui pourraient fournir de l’énergie au soleil pour qu’il luise en nocturne a été étudiée mais elle n’a pas fait l’unanimité chez les supporters des équipes de Lachenou-La-Grappe et Vazimètuleux qui se rencontrent en match qualificatif pour la finale des championnats de France de balle au prisonnier, catégorie petits-poussins et je retiens deux. Je le sais, d’abord parce que je le savais et qu’ensuite j’ai regardé dans le Dico d’Écosse pas pour ne rien dire, un ouvrage hors commerce que l’on ne trouve que dans les Causses toujours. C’est dire s’il est rare. Ce dictionnaire, par conséquent ouvrage de diction pour, entre autres, les bafouilleurs qui postillonnent dès qu’ils tentent d’articuler, les bègues comme leurs pieds qui ânonnent bêtement et les cafouilleurs qui mâchouillent notre belle langue de veau. L’ouvrage, ni la rousse ni la blonde n’ont osé l’ouvrir tant il est plein de mots compliqués et qu’y a même pas les images et que c’est écrit en tout p’tit et que les 15 volumes sont vachement lourds à porter dans un sac à main mais moins que les baleines dont elles se tartinent les bajoues à longueur de journée. Et pis ça tiendrait pas à cause de la flopée de rouge à lèvres purpurines en tube de pur purin contenus dans le sac à main de ces dames. Ya franchement pas de quoi se glosser. Néanmoins, je prierai la brune de bien vouloir avoir l’amabilité, s’il vous plaît, oui, vous Madme, là-bas dans le fond, oui, c’est à vous que je parle, de ne pas s’approcher du buffet à moins qu’elle ait un doggy bag pour y fourrer les hot-dogs, la moutarde de Dix Joncs, le couette-cheuppe, les couverts, les assiettes et les pichets de rouge ainsi que le poivre et le sel fin, que je puisse boulotter ce soir peinard parce qu’à l’heure que je vais rentrer ma dame sera couchée et il est hors de question que je la réveille, faut qu’elle fasse ses nuits complètes, c’est pour son bien. Et surtout le mien.

C’est à ces conditions, et seulement à ces conditions générales de vente devant être obligatoirement signées, datées et précédées de la mention inutile “Petit Lu et A. Prouvé”, que pourra enfin fermenter le socle de la charrue du Bop Fort, ce grand bond, ça va j’ai compris, qui ouvrira les petits chemins qui sentent la crevette et déboucheront sur la route des vins et du fromage sur lesquels pourra se construire cet ultime but de la Bopublique : le Rock Fort.

Ouèche !!!

ViVe Le BoP-FoRT
ViVe Le RocK-FoRT
ViVe La Transe
ViVe La Bopublique…

un programme peu commun

uN PRoGRaMMe Peu CoMMuN !!!

PROMESSE PECTORALE n°1 : Les avaleurs de feu pourront aussi avaler des couleuvres. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°2 : Les écrits vains seront publiés. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°3 : Les aveugles et les borgnes pourront loucher comme ils l’entendent. De ce fait, ils nous en mettront plein les mirettes deux fois plus. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°4 : Comme c’est dans les derniers wagons qu’il y a le plus d’agressions dans les trains, les derniers wagons seront supprimés. Ouèche !!

PROMESSE PECTORALE n°5 : La cérémonie des Césars deviendra la cérémonie des Èscars, ça va en boucher un coin à tous les vrais faux-culs du buzz-cinèsss. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°6 : Les Pyrénées seront mises à la place des Alpes qui déménageront en Bretagne, ça sera plus joli et comme ça les Pires Énnéens, les Bretons et les Alpestres partiront en vacances sans quitter leur doux logis. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°7 : Les futurs/es ministres recevront un mini stère, croa de boa, croa de faire. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°8 : Les mots tard auront des maux tôt et les mots tôt, des mots tard en gros cube. Et réciproquement. Ouèche !  

PROMESSE PECTORALE n°9 : La météo aura des hauts et des bas. Ça la rendra plus présentable. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°10 : Pour la tranquillité des baigneurs et pour éviter toute pollution, les plages seront interdites aux cétacés qui ne pourront donc plus venir s’emplafonner sur les rivages. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°11 : Avec moua, il y aura de l’espace aérien pour les gros navions qui polluent puisque les zozios iront voler dans les plumes. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°12 : Nos unités de recherches mettront un programme de conception d’une voiture sans roue, capable de marcher à pied toute seule comme une grande, voire de faire du vélo. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°13 : La St Parfait – comme moi ! – tombant le 18 avril, cette journée sera déclarée Fête Nationale et les 18 des autres mois deviendront des 18 avril.  Comme ça la fête nationale annuelle aura lieu annuellement et mensuellement tous les 18 avril les mois suivants, c’est vachement plus sympa. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°14 : Afin que les pécores foutent enfin la paix aux Parisiens, les grands monuments de la capitale seront démontés et remontés tous les soirs dans chaque ville étape du Tour de France. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°15 : Les partis divers et variés seront divers en hiver et avariés en été et ce, même si les hivers deviennent caniculaires et les étés caniculants. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°16 : Comme l’idée que les ours polaires puissent attraper un rhume m’est franchement insupportable, ils seront tous invités à venir en France afin de retirer des charentaises de Charenton-le-Pont, mais pas plus loin, parce qu’après ça coûte un bras. Ouèche !

PROMESSE PECTORALE n°17 : L’Europe sera diluée et répartie dans dix soutes. Par contre, il sera institué une Heure Bop quotidienne chaque jour afin que tout à chacun puisse bopper ousseke ça lui plaît. Ouèche !

 

Si vous avez toujours l’intention d’aller votez, allez à la pêche

Professor
A propos Professor 363 Articles
- Gabba Gabba Hey ! - Hey Ho Let’s Go ! - Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ! - Bop Bop Ba Doo Bop ! - Beedoo beedoo beedoo, beedoo wap -hun hun - Bip Bop Boum - Pom Pom Pi Dou - Papa Mmm Papa Mow Mow - M'enfin

5 Commentaires

  1. J’ai rien compris mais je suis d’accord sur tout et puis c’est tout !
    Vive notre Prézidan…
    Vive la Bopublique !

  2. Je me demande pourquoi notre quand dix doigts n’est pas et lu .
    Y’a d’la triche dans l’azur , des gros yeux dan l’bou y’on , des os dans le gaz et des pas clairs dans les burnes et les pectorales .
    On va tache et sans en tacher de rec tif yeee tousa et le reste et saisir l’insaisissable con seille con situ sion et elle .
    Con s’le dize entre suppo de terre du Beeb . Préparons le goudron , les plumes et le cert gen major . Les tripes à tous yeu de tout beaur vont des fil et com deais poule et de batte riz .
    A demain poursuite poursuiteuse.

  3. Fort bien le programme. Le candidat blackboulé devrait regretter un tel credo et le candidat toléré en prendre de la graine. Vive un Bop aussi fort !

  4. Oh, you’re so smart Prézidan… Vive toi et vive le Bop Fort et vert and ever ! We shall overcome someday, vive la Bopublique of love, Ouèche !

  5. We want Beeb ! We want Beeb !
    Je suis d’accord sur tout et surtout sur le rien.
    ViVe Le BoP-FoRT
    ViVe Le RocK-FoRT
    ViVe La Transe
    ViVe La Bopublique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*