THRee LiTTLe BoPS 1 – Résumé et Synopsis

THRee LiTTLe BoPS 1 - Résumé

1) Le résumé :

Ce dessin animé, réalisé en 1957 par Fritz Freleng, est une énième variation du thème des 3 petits cochons. “Three Little Bops” ? Car c’est le nom du trio sous lequel les petits cochons tapent le bœuf dans des clubs. Instruments : piano, guitare, batterie (occasionnellement le cochon-batteur prend la contrebasse). The Three Little Bops, bien entendu, ils jouent du bop ! Et bien évidemment, dans l’histoire,  il y a un “Big Bad Wolf” qui huff and puff and blow the house down. Sauf que là, c’est un loup trompettiste plutôt cool,  sympa, presque jovial. Qui ne désire rien d’autre qu’intégrer le groupe. Problème : il joue comme une casserole ! Et ça c’est grave ! D’ailleurs, les “3 P’tits Bops” vont le saquer, sans tambour ni trompette, à chaque fois qu’il pointe le museau !!! Surtout qu’ils sont un peu chatouilleux sur les bords, les gorets !

Or, ce pauvre loup ne réussira à jouer juste que lorsqu’il sera balancé dans les flammes de l’enfer, victime de l’effet boomerangs provoqué par ses pièges (on est chez Warner et chez Fritz Freleng !!!) …..  Et, dès lors qu’il joue comme un dieu, son âme pourra intégrer le trio qui devient The Three Little Bops + One…

2 ) Le synopsis (pris sur Wikipédia US et traduit en français) :

Le court-métrage commence par une exposition du livre qui montre les trois petits cochons : un qui joue du flutiau et les deux autres qui dansent. Puis le film se concentre sur le présent, révélant les cochons jouant des instruments modernes et interprétant une musique branchée et actuelle sous le nom de The Three Little Bops.

Lors d’un concert à la Maison de Paille (House Of Straw ), le grand méchant loup apparaît et, pour prouver qu’il est amical, il leur serre la main; il annonce ensuite qu’il rejoint le groupe. Son instrument de prédilection est la trompette et il est immédiatement évident qu’il joue canards sur canards. Les cochons l’éjectent. Insulté par le fait qu’il n’était pas autorisé à entrer dans la balançoire, le loup réplique en faisant exploser la Maison de Paille à l’aide de sa trompette, forçant les cochons à se rendre au Dew Drop Inn, la House of Sticks (La Maison de Bois).

Les choses se passent bien (voir la scène où le cochon- pianiste imite “I wish my brother George was here” de Liberace ), jusqu’à ce que le loup entre et tente de jouer de la trompette. Comme les cochons, les spectateurs trouvent son jeu horrible. Ils demandent donc aux cochons de virer le loup. Encore une fois, le loup se venge : il détruit le Dew Drop Inn. Les porcs se rendent alors compte que pour échapper au souffle du loup, ils devront se rendre à la Maison des Briques (construite le 1er mai 1776 , selon une inscription sur une pierre).

La House of Bricks a pour règle “Pas de loups autorisés”. Ainsi, lorsque le loup tente d’entrer, il est frappé au visage par un videur. Puis il essaie de faire tomber la porte avec un journal, mais sans succès. A bout de souffle tant il essaie de faire sauter le club. Utilisant un autre stratagème, il entre vêtu d’un manteau de fourrure et joue un charleston sur son ukelele. Sa performance est interrompue par le lancé stratégique d’une peau de banane. Prétendant être une plante d’intérieur , le loup réussit à revenir avec sa trompette mais, quand il commence à jouer, le cochon-contrebassiste tire un piston des cordes et souffle le loup à l’extérieur.

Pour son troisième essai, le loup se présente déguisé en tambour-major jouant une grosse grosse caisse sur l’air de Don’t Give Up the Ship. Le cochon-batteur jette une fléchette dans le tambour, le dégonflant et laissant le loup sortir humilié; les cochons se sont enfermés et ont fermé la porte à clef.

Pas découragé, le loup se présente avec un gros cylindre de TNT et prend une photo: “Je montrerai à ces cochons que je ne suis pas coincé! Si je ne peux pas le détruire, je ferai exploser la baraque” . La flamme s’éteint la première fois, il porte donc la bombe à une certaine distance de la porte et allume la mèche. Malheureusement, il est trop éloigné et, alors qu’il se précipite sur la cible, le TNT explose, tuant le grand méchant loup.

Le narrateur révèle que l’explosion n’a pas envoyé le loup au paradis, mais bien à ” l’autre endroit”», où sa trompette s’améliore. Les trois petits cochons dressent l’oreille et le pianiste dit: “Le grand méchant loup, il a appris la règle: il faut être chaud pour jouer vraiment cool!”. L’esprit du loup monte ensuite à travers le sol et, jouant à présent de manière experte, il se joint aux dernières notes. Le groupe modifie son nom pour The Three Little Bops Plus One.

La suite très prochainement !

Ouèche

Professor BeeB HôPô

Professor
A propos Professor 363 Articles
- Gabba Gabba Hey ! - Hey Ho Let’s Go ! - Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ! - Bop Bop Ba Doo Bop ! - Beedoo beedoo beedoo, beedoo wap -hun hun - Bip Bop Boum - Pom Pom Pi Dou - Papa Mmm Papa Mow Mow - M'enfin

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*