THe BRaNDoS… GouDeS NiouZeS

The Brandos

Ça fait longtemps, depuis février, qu’on n’a pas eu de nouvelles des Brandos et de Dave Kincaid. Rendez-vous compte, pas de nième tournée allemande à l’horizon…..
Et pourtant, on sent un léger frémissement. Voire un peu plus…

Déjà, selon Dave le nouvel album “Town To Town, Sun To Sun” se vend bien : “The new live album/dvd is doing well, which is a relief. This was not the band’s idea, but that of the record company. It seems to have been a good one though”. Traduction : “le nouveau CD/DVD marche bien. L’idée du set est celle de la compagnie de disques pas la nôtre, mais il semble que ce soit une bonne idée”. Comme on le sait la compagnie est… allemande !!!

Ensuite, un nouveau CD du groupe est prévu, mais on en sait pas plus pour l’instant. A n’en pas douter il sera produit par Dave qui travaille les maquettes des titres dans son home-studio de NYC depuis juillet 2007. Du moment que l’album évite LA faute de goût d’ “Over The Border”, à savoir “Guantanamera”, on peut supposer que sera du pur Brandos. Mais c’est vrai que « Over The Border » (le titre) en ouverture et la guajira en final délimitaient parfaitement l’album…

Mais encore ? Ben, il y a un nouveau cédé de Dave Kincaid en préparation. Le thème ?! ….. Ben oui, la guerre de Sécession !!! Bonne pioche…
D’ailleurs, Dave est monté, le samedi 12 juillet, sur la scène du 15ème Festival Irlandais (Littleton, Colorado) mandoline et banjo en main. Prestation sans le groupe, c’est évident.
Question subsidiaire : où sera-t-il le 23 août ? Tout simplement au “14ème Gettysburg Music Muster” (il avait déjà participé à la 12ème édition) qui, très logiquement, se déroule sur un champ mitoyen du lieu de la plus grande boucherie de la Civil War et la première des guerres dites modernes.

Nonobstant tout ça, qui est déjà beaucoup, il est enfin permis d’espérer : les Brandos vont enfin remonter sur une scène niouillorquaise. Le concert est booké. Il aura lieu le 22 août au “El Taller Latin American Workshop”, 2710 Broadway (au coin de la 104ème). Comme son nom l’indique, le lieu est l’endroit privilégié de la culture latino-américaine. D’ailleurs Pete Seeger y a donné plusieurs concerts où, pas une seule fois, il ne manqua… “Guantanamera”.
C’est par un coup de bol que le concert peut se faire. En effet, c’est là que Dave a appris (et continue d’apprendre) l’espagnol. Lorsqu’il vient aux oreilles du boss d’”El Taller” que l’un de ses élèves est musicien professionnel, il le convoque dans son bureau. On devine la suite.
Comme c’est le premier concert niouillorquais depuis plus de dix ans, une direction festive lui sera donnée, avec notamment la venue de potes du groupe et/ou d’anciens membres.

Voilà. Le groupe semble être à un tournant de sa carrière. Ou ça le fait, ou ça ne le fait pas. Ça passe ou ça casse…
Saisir la balle au bond.
Tous les facteurs sont là. Et décuplés par le fait que Dave a donné définitivement une orientation rock au groupe qui sait rocker comme peu à Nouillorque… et ailleurs.
Ouèche !!

Professor BeeB HôPô.

Bop-Pills_Trait_rouge

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*