PLuS JaMaiS De MaLaDie GRaCe à NoTRe PRéZiDaN eT FRaNK MaRGeRiN

Frank Margerin

Bop-Pills_Margerin 2014_©_Bop-PillsPlus jamais de maux tôt ou de maux tard. C’est que notre PréZiDan, bien déterminé, a décidé mine de rien, qu’il n’y aurait plus de trous dans le budget de la Sécu. Laquelle est minée par les trous, pas franchement en sécurité, pas plus que dans son assiette. Grâce à cette prohibition judicieuse, il n’y aura plus de veine un peu cave, de doigt mis à l’index, d’intestin et l’autre pareil, de rate au court bouillon, de foie sans loi, de poumons sans éponge, de bon sang de bonsoir. Effet mécanique de l’interdiction faites aux maux de faire mal : il ne saurait y avoir de mauvais sang, comme ça c’est bien, pas de souci. Du coup, les globules arrêteront de coincer la bulle et l’on pourra enfin se promener la tête en l’air et sur les épaules. Nord et sud. En revanche, nos électeurs et autres joyeux contribuables se feront de belles jambes sans que cela ne leur coûte un bras et de beaux yeux (tu sais) à l’œil. Ou ailleurs. Sécu, mais c’est FD.

Une question se pose : que va-t-on faire du personnel de la Sécu ? Qui ne servira à rien, vu qu’il n’y aura plus de feuilles de maladie et de remboursement. C’est une excellente question ! Ben, pour dire vrai, on en sait fichtre rien. On va y réfléchir. On vous dira. Vous minez pas. Miaou.

Cette interdiction faite aux maladies de venir empoisonner nos concis concitoyens prend effet à compter du 1er janvier 2015, date à laquelle nous avons oublié de vous présenter nos vœux d’amour, gloire et beauté. Mais nous le faisons maintenant. Et comme on sait joindre l’utile à l’agréable, ces chouettes souhaits sont également valables pour l’année prochaine. Et les suivantes qui suivront, ainsi que celles d’encore après. Ceci permettra de pérenniser l’initiative prézidancielle aux générations futures qui risqueraient sinon de voir se repointer les moustiques, le mastic, les mystiques, les mastocs, les tics, les tocs, les T.U.C.S., le tétanos de Gigot, la peste du bubon bucolique et son indissociable compagnon, le choléra colérique, liste non exhaustive. Bref, une oooooorreurrrrr !

Bon aller, quoiqu’il en soit on vous souhaite une super année 2015, pleine de musiques, de guitares et de toutes ces choses inutiles donc indispensables.

Hal Véole

Bop-Pills_Trait_rouge

7 Commentaires

  1. Comme je ne trouve pas de mots pour exprimer l’horreur que tous les mâles maux m’inspire, je dis simplement : à bas les maux vais et vive les bons mots !

    Dame Suze

  2. Interdiction de toute intrusion intempestive dans nos magnifiques organismes impeccables. Microbes, bactéries et autres squatters parasites mal élevés, allez vous faire cultiver ailleurs ! Ouste le bouillon ! On aurait dû vous le dire plus tôt. Allez ! Du balai et plus vite que ça. On dégage vite fait. Non, mais ! Vous avez entendu le prézidan ? On ne veut plus vous voir de l’année. C’est clair ?

  3. Réquisition des hôpitaux, cliniques, centres de thalasso (les bains debout), pharmacies, etc… pour tous ceux qui ont besoin d’un toit. Réhabilitation de ce qui reste vacant comme salles de concerts, cinéma, ateliers d’artistes, etc…
    Bonne année et bonne santé alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*