eLViS PReSLey : iT’S NoW oR NeVer

Elvis Presley

15 août 1960. “It’s Now or Never”, interprété par Presley, est en tête du Billboard. Et il y reste jusqu’au 19 septembre où il est détrôné par “The Twist” de Chubby Chekker.
“It’s Now or Never”, est connu pour être l’un des titres préférés de Presley tout au long de sa carrière et de sa très longue discographie. Et c’est aussi l’un des miens avec “Little Sister” et “(Mary’s the name of) His Latest Flame”. 17 ans plus tard, c’est “Now For Ever” (humouuuur)
Le  “O Sole Moi” version Presley est enregistré lors d’une session marathon. Deux jours non-stop, ou presque, dans les studios B RCA de Nashville. Cette session commence le 3 avril 1960 7h30.pm et se termine le 4 à 7a.m. 15 jours après son retour de l’armée. Elle est produite par Steve Sholes et Chet Atkins. Aux guitares : Scotty Moore, Hank Garland et Presley soi-même. A la basse : Bob Moore. Aux drums : D.J.Fontana, Buddy Harman. Au piano ; Floyd Kramer. Au sax : Boots Randolph. Et aux chœurs : les fidèles Jordanaire. On a connu pire !

La genèse du titre est la suivante“It’s Now or Never” est basé sur le “There’s no Tomorrow” chanté à la fin des années 40 (n°2 en 1949) par Tony Martin. On se doute que “There’s No Tomorrow” est une “cover” de “O Sole Mio” composé vers 1890 par un certain Eduardo Di Cupua et dont le texte est de Giovanni Capurro. Il parait qu’il y eut un procès en 1973 en Italie (on se doute pourquoi !) parce qu’un dénommé Mazzuchi (vous connaissez ?) aurait mis la main à la pâte et que des sous ne lui auraient pas été versés.

Quant à la genèse du choix d’Elvis ? C’est la suivante : il connaissait le “There’s no Tomorrow” de Tony Martin. Le King l’avait intégré à son répertoire, alors qu’il faisait son service en Allemagne. Toutefois il avait demandé à son management de faire réécrire et réarranger l’intégralité de la chose. Une maquette est faite, il l’écoute, la rechante note pour note. Bingo !
La face B du simple, c’est “A Mess Of Blues” qui, sort en face A en Angleterre et fait la joie de bon nombre de rockers british. Je pense à Rockpile et, surtout, à Billy Bremner….. “It’s Now Or Never” sortira bien plus tard chez les grands-bretons, en raison de problèmes de droits britanniques sur “O Sole Mio”.

On dit que “It’s Now Or Never”, avec son côté opéra/opérette, conjugué aux années de service militaire, avait ouvert de nouveaux horizons pécuniaires à Presley : celles du marché adulte. Certes. Mais, à mon sens, c’est certainement la première fois que Presley fait enfin ce que tous les crooners savent faire : poser sa voix sur les instruments. L’arrangement tcha-tcha (très en vogue alors) est une partie intégrante du succès phénoménal de ce énième n°1 de Presley aux States.

Passé tout ça : il reste le titre : “C’est maintenant ou jamais”.
Tout un programme….
Ouèche !

Professor BeeB HoPo

Au fait : Elvis est mort le 16 août 1977 ! C’est juste au cas où …

3 Commentaires

    • Oulala ! … Ouss’kil avè la teutè, le Prof. ? Les erreurs de frappe ça existe et celle-là en est une belle. Pire, la bougresse a échappé à mes relectures et pas seulement les miennes si j’en crois le nombre de fois où cette note a été lue. Ou vue !! Et pas par n’importe quels yeux…..
      En tout cas, ça fait plaisir d’être lu aussi attentivement. Je corrige illico presto.
      Merci,
      Prof.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*