CRoSSToWN TRaFFiC

Sur Internet, on le sait, il y a des furieux, des enragés, des nombrilistes totalement paranos ou, pire, exhibitionnistes. Et ils balancent pas mal !
Mais il y a aussi les autres : les ultra-passionnés qui ont réellement quelque chose à offrir en partage.
Et ce sont loin d’être des excités. Juste des puits de sciences dans leur rayon : c’est une approche globale d’un domaine vu par le petit bout de la lorgnette. Ils balancent aussi, mais eux, au moins, ils y mettent la classe. Le blog  “Crosstown Traffic”  est de la 2ème espèce. C’est pour ça qu’ils sont là ! Et aussi parce que c’est des potes !!!! Donc, une note en copinage majeur, mais certainement l’une des dernières dans le genre sur ce blog très éclectique.

Leur limon ? le rock. Le terreau ? les faits complètement divers et variés. D’ailleurs ils ne s’en cachent pas. Et l’explication de base est limpide : “Mythes, anecdotes et fabulations rock’n’rollesques”. Évidence : ce sont eux qui balancent le plus. Les recordmen du monde en la matière.
Rien que des notes du genre :
– la genèse du coup de l’archet de Jimmy Page,
– les bruits de fond qui restent sur “Purple Haze” (bruit de briquet et des pages du journal feuilleté par Hendrix pendant les sessions)
– les brouilles entre Alvin Lee et Leo Lyons,
– la suffisance d’Arthur Lee,
– la petite histoire d’Iron Butterfly, etc.

Bref des anecdotes presque situs, qui tuent, situent et resituent un véritable domaine totalement inexploré à ce degré de qualité d’infos et d’écriture. Ca fait immédiatement penser aux Inrocks (pour la qualité rédactionnelle) et Kenneth Angers (pour la recherche et la vérification des infos, les recoupes et autres vérifications avant publication). On balance pas comme ça !
On est au centre de la Rock’n’roll Babylone et ses ingrédients basiques : “Sex and drugs and rock’n’roll”.
Ajoutez la taule, les surins, les motos, les barbituriques, le vomi, les chambres d’hôtel, les orgies, les piscines, les baignoires, les studios, les flingues, les incohérences des rapports de flics, les concerts ratés, les zicos complètement allumés, déjantés, barrés. Un foutu décor.

Et, bien entendu, toutes nos rock stars préférées, les guitar heroes, les managers véreux, les batteurs, les bassistes, les valoches pleines de biffetons. Sans oublier les gonzesses ! La totale intégrale !
Le cocktail est assez étonnant et détonnant.
L’historique factuel dur, mûr, pur et sûr.
Mais évidemment : “On se demande où ils vont chercher tout ça ? … ‘doivent soudoyer un informateur qui doit …. balancer pas mal…???”.

Ils savent écrire (on pourrait presque parler de talent, mais ils vont rougir). Ils ont même de la jugeote, l’ensemble est d’une pertinence d’analyse rare dans un segment rock’n’rollesque que “Crosstown Traffic” revendique haut et fort : la rock critick.
A preuve cet extrait de courriel à propos des solos de “Looking At You” (MC5) qu’ils attribuent (errare humanum est, la seule bourde qu’ils n’aient jamais commise et faut que ce soit “Bop-Pills”  qui en hérite!) à Fred “Sonic” Smith alors que de toute évidence c’est Wayne Kramer qui se cale, se durillonne et se corne les didis en moulinets, tirés et autres joyeusetés en tirant 10-46 d’un solo effectivement anthologique qui témoigne d’une intégration parfaite des innovations de Chuck Berry. Ouf, repos !
Je cite : “Pour notre solo de “Looking At You”, ce que l’on trouve formidable c’est bien plus le solo lui-même, audacieux parce que démarrant sur une impensable simplicité casse-gueule (autrement dit, le solo commence et on se dit “qu’est-ce que c’est que cette daube à un doigt”) et qu’en fait, c’est plutôt le signe d’une assimilation de l’essence même du rock et que bon on arrête là. Tout ça pour dire que, pour intéressant que ça soit, connaître l’auteur véritable du solo n’est pas essentiel dans notre choix”.
Un sacré argument qui prouve bien qu’il n’ y a pas de mauvaise musique, mais des mauvais musiciens. Conclusion : FSS et WK font de la bonne musique !

Et comme si tout ça ne suffisait pas, ils viennent de lancer “Are You Experienced ?”, “Encyclopédie rock’n’rollesque interactive irraisonée”.
Qui balance aussi, mais dans un autre genre !
Ouèche !

Professor BeeB HôPô

Les questions et les réponses

Vos dix solos de guitare préférés ?
– Fred Smith (?) : “Looking At You”
– Jimmy Page : “Since I’ve Been Loving You” (Madison Square Garden 1973)
– Eric Clapton : “Double Trouble” (Just One Night)
– Joe Perry : “Back In The Saddle”
– Jeff Beck : “Superstition” (BBA Live)
– Frank Zappa : “Shut Up ‘N Play Yer Guitar”
– Rory Gallagher : “I Wonder Who” (Irish Tour ’74)
– Hendrix : “Voodoo Child (Slight Return)”
– Uli Jon Roth sur “Firewind”
– Mick Taylor : “Sway”

Les dix solos de guitare que vous détestez ?
N’importe quel solo au hasard de :
– CC Deville (Poison)
– Paul Gilbert (Mr Big)
– Nuno Bettencourt (Extreme)
– Adrian Vandenberg (Whitesnake)
– John Sykes (Whitesnake)
– Mick Mars (Mötley Crüe)
– Ace Frehley (Kiss)
– Richie Sambora (Bon Jovi)
– Jay Allen (Warrant)
– George Lynch (Dokken)

Votre plus grand morceau de musique ?
“Starless” de King Crimson

Le son, le bruit que vous aimez ?
Le son parfaitement rond d’une Fender Jazz Bass vintage

Le son, le bruit que vous détestez ?
A de rares exceptions près, celui d’un bon synthé des familles : genre Asia…

Votre premier matériel ?
Une basse Stanbury et un ampli Peavey 60

Votre matériel actuel ?
Une Jazz Bass S1 60th Anniversary et ampli Mark Bass MicroMark 50

Votre première guitare ?
Gibson acoustique

Vos guitares actuelles ?
Les deux susnommées

Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?
“Qu’est-ce que c’est que ce fuck ! ”

Vos souvenirs de musicien, le meilleur et/ou le pire ?
Le meilleur : une salle des fêtes avec 400 personnes et tout le concert joué faux et pas dans les temps…
Le pire : une MJC avec zéro personne et un concert annulé (pas de rapport avec le concert précédent)

Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
Groucho Marx

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?
N’importe quel métier à cravate.

La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
“I don’t believe in magic,
I don’t believe in I-ching,
I don’t believe in bible,
I don’t believe in tarot…”
(John Lennon)

Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
“I don’t believe in Jesus,
I don’t believe in Kennedy,
I don’t believe in Buddha,
I don’t believe in mantra,
I don’t believe in Gita,
I don’t believe in yoga…”
(le même)

Vos projets ?
Le lancement d’un portail rock avec BeBop352…

1 Commentaire

  1. Flattés à l’extrême, quel hommage mais quel hommage good god! Tout bien pensé, la devise de Crosstown Traffic est simplement toute fordienne : “when the legend becomes truth, print the legend”… Un grand merci, donc pour cette note chaleureuse – l’aventure va aussi continuer sous d’autres formes assurément, dans les prochaines semaines comme tu l’annonçais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*