BoP-PiLLS – uN BLoG PouR Môûa TouT SeuL –

Un blog pour moi tout seul Bop-Pills beeb hôpô

Contre vents et marées, je me lance dans l’aventure de la grande intox bloguesque. Un blog consacré aux musiques que j’aime. A savoir le jazz et la country (un peu), le blues (passionnément) et le rock (à la folie). Musiques amplifiées pour la plupart.
Dès lors, impensable de ne pas envisager les guitares (électriques ou non, mais surtout électriques) et, corollaire, outre quelques amplis de légende, de ne pas toiser les grands-maîtres de la six cordes. Enfin….les miens. Impensable encore de ne pas s’arrêter sur quelques rondelles anthologiques ou non, certains concerts mémorables à plus d’un titre ( !). Impensable encore d’oublier quelques séquences télévisées, clipées ou non, sans passer par la case “émissions de radio”.

Car, de Les Paul et Ampeg à Johnny Ramone, en passant par “Salut Les Copains”, Captain Beefheart, Ronnie Earl, “Wheels Of Fire”, Jim Marshall, “Teenage Head”, Otis Rush, “Radio Caroline”, Cliff Gallup, Dick Penner, et en faisant quelques détours par “Movin’ With Nancy”, “Bouton Rouge”, Leo Fender, Elmore James, The Screaming Blue Messiahs, Kenny Burrell, “It’s Now Or Never”, T.Bone Walker, Mick Abrahams, Dave Kincaid et Eko, il y a de quoi faire ! Ajoutons aussi, pour faire bonne mesure, quelques grands bassistes et batteurs (sans eux le monde est petit, iz’nit ?).
Le tout rythmé par quelques coups de cœur, de grands coups de blues, d’inévitables coups de gueule, de sacrés coups de  foudre, et de pieds. Coups fourrés aussi. Des scoops… des coups encore.
Des faits coupés et vérifiés, recoupés et revérifiés. Et des interviouves inédites de grands guitaristes ou personnalités français, anglais, américains…. selon un canevas bien établi.

Ce blog (mais n’est-on pas quelque part entre le site et le blog) parce que, tout pareil que les Who, de Police et de tout plein d’autres, j’ai décidé de me reformer à moi tout seul. Et, à l’instar (me up) des Stones, de repartir au baroud. Y’a pas de raison que ce soit toujours les mêmes ! Hein que ouèèèè !
Bref, c’est une set-list épique, électro-épileptique d’épithètes totalement aléatoires et subjectifs qui compose ce voyage dans le temps musical.
Et puis, comme disait le MC5 (In “Kick Out The Jams”)
“The wigglin guitars, girl
The crash of the drums/
Make you wanna keep-a-rockin
Till the morning comes”.

Un credo…. Le mien….

Bon, aller, c’est pas tout… One ! Two ! Three ! Four ! Let’s Go !!

PS : Bizes à Blanchette ! 40 ans aujourd’hui que tu nous manques !!! Mais vraiment, tu vois !
PS – 2 : Au risque de faire grincer quelques dents : si ce blog s’affiche mal, c’est que vous êtes sur un navigateur supposé libre (Explorer est comme il est –certainement très critiquable -, mais son rendu sur l’écran est tip-top, presque comme Safari).

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*